Comment le Covid-19 peut-il déclencher un diabète chez certains patients ?

Les patients diabétiques sont plus à risque de développer une forme grave du coronavirus. Mais, plus étonnant, l’infection peut faire apparaître cette pathologie chez certains malades.  

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Le soulagement aura été de courte durée. En septembre dernier, Fouad, 46 ans, tombe gravement malade du Covid-19. Il est hospitalisé en urgence, mis sous oxygène et sous corticoïdes.

Après dix jours de traitement, Fouad est guéri. Mais, ses analyses révèlent une nouvelle pathologie. “On me dit que je suis probablement diabétique. Je n’ai pas compris sur le coup. Ok, on m’a soigné pendant dix jours. On m’a injecté de l’insuline régulièrement. Je pensais que c’était lié aux médicaments et, qu’à un moment ou un autre, ça s’arrêterait. Mais, non...”.  

Une flambée de la glycémie 

Depuis, Fouad s’interroge : est-il devenu diabétique à l’hôpital ? Ou l’était-il avant mais sans le savoir ? Pour les spécialistes, ce phénomène n’est pas une surprise. L’infection au Covid-19 provoque en effet une hausse brutale de la glycémie chez les malades.  

Pour le Pr Agnès Hartemann, diabétologue à hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, l’infection “induit une énorme inflammation dans l’organisme. Celle-ci peut enflammer le foie, les muscles... C’est pour ça qu’on a mal aux muscles d’ailleurs. Cela touche aussi le tissu graisseux et le pancréas. Et, ce sont les quatre organes qui participent à la montée de la glycémie et au diabète”.  

Une prédisposition au diabète  

Cette flambée de la glycémie est renforcée par les traitements utilisés contre l’infection comme les corticoïdes. Elle se traduit donc par un diabète chez des patients souvent prédisposés, parce que déjà en surpoids ou ayant des antécédents familiaux. Une fois guéris contre la Covid, certains souffrent toujours de diabète. C’est le cas de Fouad qui doit continuer les traitements.  

A l’inverse, d’autres patients peuvent arrêter mais l’épisode reste un signal d’alerte. Ils doivent privilégier une alimentation moins riche en sucre, une perte de poids et une activité physique régulière pour éviter de développer un diabète dans les années à venir.