Les préservatifs gratuits pour les moins de 25 ans dès 2023

Les préservatifs seront gratuits pour les 18-25 ans et les mineurs en pharmacie à partir du 1er janvier 2023. Depuis un an, la contraception gratuite est gratuite pour toutes les femmes jusqu'à 25 ans.

Mathieu Pourvendier avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
L'objectif : réduire le nombre de cas d'infections sexuellement transmissibles (IST), qui ont augmenté de 30% en 2020 et 2021
L'objectif : réduire le nombre de cas d'infections sexuellement transmissibles (IST), qui ont augmenté de 30% en 2020 et 2021  —  Shutterstock

Des préservatifs gratuits pour tous les jeunes. Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé jeudi 8 décembre que l'accès aux préservatifs serait gratuit en pharmacie pour les jeunes de 18 à 25 ans à compter du 1er janvier 2023. Suite aux interrogations des associations et médecins engagés dans la prévention des IST quant à l'accès aux préservatifs pour les moins de 18 ans, le Président a annoncé le 9 décembre étendre cette mesure aux mineurs.

Lutter contre les IST

"En pharmacie le préservatif sera gratuit pour les 18/25 ans. Cela va commencer dès le 1er janvier. C’est une petite révolution de prévention", a déclaré le président lors d'une session du Conseil national de la refondation (CNR) consacrée à la santé des jeunes à Fontaine-le-Comte près de Poitiers (Vienne).

L'objectif : réduire le nombre de cas d'infections sexuellement transmissibles (IST), qui ont augmenté de 30% en 2020 et 2021.

Deux marques de préservatifs déjà remboursées

Des préservatifs étaient déjà remboursés par la Sécurité sociale sur prescription d’un médecin ou d’une sage-femme depuis le 10 décembre 2018. 

Les deux marques de préservatifs masculins concernées par ce remboursement sont "Eden" et "Sortez couverts !". Elles sont actuellement prises en charge à hauteur de 60% par l’Assurance maladie, les 40% restants étant couverts par les complémentaires santé pour celles et ceux qui en disposent.      

Le dépistage des IST gratuit jusqu'à 26 ans

Le projet de loi de budget pour la Sécurité sociale adopté la semaine dernière prévoit par ailleurs la gratuité de la contraception d'urgence pour toutes les femmes, sans prescription médicale.

Le texte a aussi rendu possible le dépistage de certaines IST sans ordonnance pour tous et toutes, et gratuitement pour les moins de 26 ans.

Le 1er janvier 2022, la contraception féminine était déjà devenue gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans révolus. 

IST : un dépistage au coeur de l'université  —  Le Mag de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !