Le numéro d’appel d’urgence unique adopté par le Parlement

Ce mardi, l'Assemblée nationale a voté à l'unanimité une proposition de loi visant à définir "la sécurité civile de demain". Le numéro unique d'urgence devrait être instauré dès 2022.

Rédigé le , mis à jour le
Le numéro d’appel d’urgence unique adopté par le Parlement
Crédits Photo : Funky Tee - Creative Commons

Un “911” à la française. Ce mardi 16 novembre, le Parlement a adopté à l'unanimité la proposition de loi Matras visant à instaurer une batterie de mesures en faveur des pompiers et l'expérimentation d'un numéro d'appels d'urgence unique. Le 15 (SAMU), le 17 (police secours ou gendarmerie) et le 18 (sapeurs-pompiers) seront donc regroupés en un seul et même numéro d’urgence dès 2022.

Emmanuel Macron avait déjà annoncé la mise en place de ce numéro unique au mois d’octobre. Il répondait alors aux demandes répétées d’associations et de syndicats depuis plusieurs années, notamment après la panne géante des numéros d’urgence en juin dernier. 

Covid : en immersion avec les pompiers de Paris  —  Magazine de la Santé

A lire aussi : Le Parlement renforce l’aide aux parents d’enfants gravement malades

Trois dispositifs testés

Concrètement, une plateforme unique sera testée, rassemblant les appels des trois numéros d’urgence. Une deuxième regroupant uniquement les appels au 15 et au 18 sera également mise en place, ainsi qu’une troisième recevant les appels aux urgences et aux sapeurs-pompiers. L’objectif, à terme, est d”'évaluer méthodiquement quelle est la méthode la plus efficace", en termes de "temps de réponse et de qualité de l'accompagnement des usagers." 

Pour faire face à la crise de pompiers volontaires, des bonifications financières plus avantageuses ou un accès facilité au logement social seront mis en place. Une mention "mort pour le service de la République" est créée pour les agents publics décédés "dans des circonstances exceptionnelles", avec un statut de pupilles de la République pour leurs enfants. Des mesures sont également prises pour muscler la réponse pénale contre les agressions dont sont de plus en plus victimes les sapeurs-pompiers.

Plusieurs pays ont déjà adopté le 112, numéro européen d’appel d’urgence, comme numéro unique, complété du 116 117, numéro d’accès aux soins non urgents.  

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !