1. / J'ai mal…
  2. / Aux dents

Le douloureux problème des dents sensibles

Boire un café chaud, déguster une glace… normalement ces deux gestes sont source de plaisir sauf si vous faites partie des malchanceux qui souffrent d'hypersensibilité dentaire. Cette sensibilité peut être accentuée par le brossage des dents quand il s'avère trop violent et qu'il lèse les gencives ou relever de la qualité-même des dents. Comment déterminer la cause de la sensibilité dentaire ? Quelles techniques permettent d'atténuer ce désagrément ?

Rédigé le , mis à jour le

Le douloureux problème des dents sensibles
Le douloureux problème des dents sensibles
Sommaire

Qu'est-ce que la sensibilité dentaire ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent la sensibilité dentaire.

On parle d'hypersensibilité dentaire lorsque la douleur se déclenche au contact d'un élément froid ou chaud. Quand par exemple, une cuillère métallique touche une dent ou qu'une personne consomme des aliments trop sucrés ou trop acides. La douleur est localisée sur une ou plusieurs dents. Les causes sont multiples, le point commun est souvent une dentine mise à nue.

Une dent est constituée d'une couronne, d'une racine et d'un parodonte. Au centre, la pulpe est la partie vivante de la dent car elle est constituée de cellules type fibroblaste et des cellules de défense ainsi que des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins. La dentine se situe juste au dessus de la pulpe, elle contient des milliers de canaux menant directement aux nerfs sensitifs. La dentine est normalement bien protégée, en haut par l'émail et sur les côtés par la gencive.

L'hypersensibilité peut apparaître quand cette protection est défaillante. Une défaillance qui peut être due à un émail dégradé par des attaques acides ou à une gencive rétractée, au niveau du collet suite à une maladie parodontale. Sans barrière de protection, la dentine transmet alors directement aux terminaisons nerveuses, tout contact avec du chaud, du froid ou avec des aliments trop sucrés ou acides. C'est ce qui déclenche la plupart du temps une douleur.

Sensibilité dentaire : la pose de vernis et composite

La pose de vernis et composite dentaire pour atténuer la sensibilité des dents.

Pour atténuer la sensibilité des dents, un geste simple peut être effectué chez le dentiste, il s'agit de la pose de vernis et de composite.

La première étape du traitement est l'application d'un produit qui ouvre les tubulis dentinaires (petits canaux qui mènent au nerf sensitif de la dent). L'objectif étant de faciliter la pénétration du vernis.

Pour optimiser l'effet du vernis, le praticien utilise une lampe qui diffuse des ultraviolets. Les rayons durcissent le vernis à l'intérieur de la dent pour la désensibiliser. Les pertes de substance, elles, sont compensées par de la résine composite.

Sur des sensibilités modérées, lorsque les gencives ne sont pas trop lésées, ce traitement s'avère efficace à condition d'être patient. Si des sensibilités persistent, le temps est un bon atout. Il faut attendre car au bout d'un moment, les dents se désensibilisent sous l'effet du soin du chirurgien-dentiste.

La pose de vernis fluoré sur les dents n'est pas remboursée par la Sécurité sociale, les tarifs sont variables d'un praticien à l'autre mais cela revient normalement à quinze euros environ. En revanche, la pose de composite sur le collet des dents est prise en charge par la Sécu et elle coûte environ 40 euros.

Sensibilité dentaire : la greffe de gencive

Attention, images de chirurgie. Comment se déroule une greffe de gencive ?

La sensibilité dentaire peut être due à un problème de gencive, lorsque celle-ci est rétractée à cause d'un brossage un peu trop vigoureux par exemple. Dans ce cas, on peut recourir à une greffe de gencive.

La sensibilité dentaire est due à l'exposition à l'air libre de la racine dentaire, qui normalement est recouverte par la gencive. Quand la gencive se rétracte, il y a une mise à nue d'une partie de la racine dentaire. Et c'est cette racine dentaire qui est sensible.

L'objectif de la greffe de gencive est donc de recouvrir la racine et tracter la gencive vers le bas pour atténuer sa sensibilité. Le chirurgien intervient sous anesthésie locale. Il commence d'abord par inciser le sillon situé entre la gencive et la dent pour créer une sorte d'enveloppe dans laquelle sera glissé le greffon de gencive.

Le greffon de gencive est découpé dans l'épaisseur de la muqueuse du palais. Il permettra d'épaissir la gencive pour qu'en matière de stabilité sur le long terme, la gencive ne se re-rétracte pas.

Le greffon est suturé à la gencive et à l'aide de fils, le chirurgien la tracte progressivement vers le bas pour recouvrir la racine dentaire. Grâce à ce traitement, les patients seront ainsi moins gênés par le chaud et le froid dans la mesure où la partie de racine dentaire exposée est recouverte par de la gencive et épaissie par un greffon. De cette manière, l'air ne passe plus, et la sensibilité au chaud et au froid disparaît.

La gencive épaissie cicatrise en deux semaines. En attendant, les patients doivent respecter certaines précautions : ne pas brosser, ni manger, ni regarder la zone traitée pour ne pas tirer sur les points de suture. Les patients doivent également faire des bains de bouche réguliers pour désinfecter la plaie.

En savoir plus : vos questions, nos réponses sur les dents sensibles

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus