1. / J'ai mal…
  2. / Aux dents
  3. / Gencives qui saignent, douloureuses

Gencives : prévenir pour garder le sourire

Un beau sourire, c'est bien sûr de belles dents, mais on y pense moins, c'est aussi des gencives en bon état. 80% des adultes sont touchés par ce que l'on appelle les maladies parodontales, et cela peut aller jusqu'à perdre ses dents... Comment reconnaître des gencives malades ?

Rédigé le , mis à jour le

Gencives : prévenir pour garder le sourire
Gencives : prévenir pour garder le sourire
Sommaire

Qu'est-ce que les gencives ?

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet décrivent les gencives.

Quand un simple brossage de dents déclenche des saignements, quand des douleurs surviennent au moment de manger, quand les dents finissent par se déchausser… c'est le signe que les gencives vont mal. Gingivites ou parodontites, les maladies des gencives touchent près de 80% des adultes.

Le parodonte est la structure qui entoure la dent pour la maintenir en place. Il est constitué par la gencive, un ligament alvéolo-dentaire, un os alvéolaire et du cément, une sorte de "crépi" permettant au ligament de s'accrocher à la racine de la dent. Ce parodonte baigne dans un environnement humidifié par la production de salive et riche en bactéries.

Des bactéries présentes le plus souvent au niveau de la plaque dentaire. Cette plaque est une sorte d'enduit qui se dépose sur les dents. Nous en avons tous, sans pour autant développer de maladie dentaire. Mais chez certaines personnes, cette plaque produite en grande quantité se transforme en tartre. Les bactéries en profitent, se multiplient, deviennent agressives et provoquent une inflammation au niveau de la gencive.

Il arrive aussi que les attaches de la gencive autour de la dent ne tiennent plus correctement. Résultat, les dents et l’os bougent et cela crée un espace. Les aliments, le tartre et les bactéries en profitent pour s'y introduire. Ils déclenchent une inflammation qui va détruire les tissus environnants. Une poche se forme le long de la racine de la dent. Les bactéries se multiplient et l'inflammation s'aggrave pour aboutir à une destruction de l'os et du ligament. La dent n'est plus soutenue, elle peut même finir par tomber.

Gencives, quand faut-il s'inquiéter ?

Pour traiter une parodontite, on procède, en première intention, à un détartrage en profondeur appelé débridement

Gencives gonflées ou rouges, sensibles ou qui saignent, dents qui commencent à bouger... Tous ces signes peuvent être le symptôme d'une maladie parodontale. Alors quand faut-il s'inquiéter ? Les réponses du Dr Francis Mora, dentiste parodontiste à l'hôpital Rothschild. 

  • Quels sont les signes qu'il faut surveiller pour détecter la maladie parodontale ?

Dr Francis Mora : "Il y a quatre signes importants qu'il faut surveiller et qui doivent amener les patients à consulter :

- quand on a une inflammation spontanée ou provoquée au brossage des gencives, comme par exemple des saignements réguliers après le brossage ;
- quand on a des abcès gingivaux qui reviennent régulièrement aux mêmes endroits ;
- quand des dents se mettent à bouger sous la pression des doigts. Ce que l'on nomme un "déchaussement des dents", c'est-à-dire que l'os de soutien de la dent perd de la hauteur et les dents apparaissent plus longues ;
- et si l'on a des sensibilités inexpliquées de la gencive surtout autour du collet, alors que les dents autour sont saines."

  • À qui faut-il s'adresser ?

Dr Francis Mora : "Le dentiste généraliste doit pouvoir identifier ces signes et diagnostiquer la maladie. S'il n'est pas compétent pour traiter, ce qui est souvent le cas, il doit adresser son patient vers un praticien parodontiste."

  • Quand faut-il opérer ?

Dr Francis Mora : "On opère pour deux raisons essentielles. En premier pour réduire les poches parodontales et éviter que l'infection ne s'installe et se développe en détruisant l'os qui soutient les dents. On intervient aussi pour supprimer la partie malade de la gencive qui ne peut plus se réparer toute seule à cause des infections successives. La deuxième raison d'une opération, c'est de chercher à reconstruire les tissus parodontaux détruits par la maladie, par exemple le comblement des poches parodontales en utilisant des os synthétiques (ou bio-os), pour essayer de regagner de l'os et améliorer la stabilité des dents. Ou encore une greffe de gencive pour réparer un manque de gencive trop abîmée par la maladie."

Une greffe contre le déchaussement

Attention, images d'intervention chirurgicale : un lambeau est prélevé au niveau du palais pour être placé sous la gencive

Lorsque la gencive est attaquée, elle a tendance à se rétracter, et à laisser apparaître au fur et à mesure le début de la racine de la dent. C'est ce que l'on appelle le déchaussement des dents. On peut alors procéder à une greffe de gencive.

Dans certains cas de déchaussement dentaire, la greffe épithélio-conjonctive consiste à prélever un morceau de palais pour remplacer la gencive.

Cette intervention coûte moins de 200 euros dans un centre universitaire, mais de 500 à 900 euros en cabinet. Il n'y a aucune prise en charge par la Sécurité sociale pour ce type de traitement, même en cas de douleur, alors qu'à terme le patient risque de perdre ses dents…

Quand l'os est à régénérer

Attention, images d'intervention chirurgicale : la gencive est d'abord soulevée pour bien débarrasser la racine des dents de toute trace de tartre

Quand les gencives sont déjà très abîmées, et que l'os est atteint, la greffe de gencive n'est pas suffisante.

Dans certains cas, on peut tenter de recréer de l'os, grâce à une technique dite de régénération.

La chasse aux bactéries

Attention images de chirurgie ! Pour nettoyer les bactéries, la gencive doit être préalablement décollée

Quand les traitements (détartrage/surfaçage) ne suffisent plus, il faut passer à la chirurgie pour nettoyer les bactéries sous la gencive. On parle alors de chirurgie d'assainissement.

Principe de l'opération. Après avoir décollé minutieusement la gencive, le parodontiste gratte la partie inflammatoire pour se débarrasser des bactéries qui attaquent l'os. L'opération est à réaliser de chaque côté des dents avant d'utiliser un détartreur à ultrasons pour parfaire le nettoyage. Le nettoyage en profondeur permet ainsi d'éviter que les bactéries se réinstallent. La dernière étape de l'opération consiste à recoudre la gencive.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24