1. / J'ai mal…
  2. / Au ventre
  3. / Vésicule biliaire

Ablation de la vésicule biliaire : pourquoi la coelioscopie n'est-elle pas systématique ?

Pourquoi l'opération par coelioscopie n'est-elle pas toujours proposée pour l'ablation de la vésicule biliaire ?

Rédigé le , mis à jour le

Ablation de la vésicule biliaire : pourquoi la coelioscopie n'est-elle pas systématique ?

Les réponses avec le Dr Anna Carteaux-Taieb, chirurgien viscéral :

"Normalement, l'opération par coelioscopie est toujours proposée si les patients n'ont pas d'antécédents, n'ont jamais été opérés du ventre et que l'on peut techniquement le faire et que les anesthésistes acceptent qu'on le fasse. Parfois, il y a des contre-indications dues à l'anesthésie. Cela concerne des patients qui ont des gros antécédents pulmonaires, ce qui fait que l'on ne peut pas distendre l'abdomen en coelioscopie. Généralement, ce sont les anesthésistes qui disent si cette intervention est trop dangereuse.

"Une autre contre-indication à l'opération par coelioscopie concerne les patients qui ont un abdomen adhérentiel, c'est-à-dire opéré plusieurs fois. Dans ce cas, l'intervention est risquée. On sait qu'il va y avoir des adhérences, que le risque de conversion à laparotomie est important… dans ce cas, on opère en ouvrant le ventre directement. Cela est extrêmement rare à froid, c'est-à-dire quand on programme une intervention et qu'on programme le patient. Cela est un peu plus fréquent en urgence quand on opère une cholécystite, donc quand les patients arrivent avec une infection de la vésicule biliaire. Si ces patients ont été plusieurs fois opérés, on préfère ouvrir directement le ventre."

Sponsorisé par Ligatus