1. / J'ai mal…
  2. / Au ventre
  3. / Intoxication alimentaire

Escherichia coli : rappel de plusieurs fromages après des intoxications

Après la contamination de 13 enfants par une bactérie Escherichia coli, les ministères de la Santé et de l’Alimentation rappellent par précaution des fromages Saint-Marcellin et Saint Félicien commercialisés dans toute la France.

Rédigé le

Escherichia coli : rappel de plusieurs fromages après des intoxications
Crédits Photo : © Wikicommons / Thesupermat

Ils sont crémeux et savoureux mais abritent peut-être une bactérie pathogène. Des fromages de type Saint-Marcellin et Saint Félicien de la société Fromagerie Alpine font l’objet d’un rappel de produit publié le 27 avril 2019 par les ministères des Solidarités et de la Santé et de l’Agriculture et de l’Alimentation. En cause : des cas d’infection à la bactérie Escherichia coli (E. coli) de type O26 survenus dans plusieurs régions françaises depuis le 21 mars 2019 chez 13 enfants âgés de six mois à quatre ans.

Ces jeunes enfants ont développé un syndrome hémolytique et urémique (SHU) et selon les premiers résultats des investigations des autorités sanitaires, trois de ces enfants auraient consommé des fromages Saint-Félicien et Saint Marcellin avant l’apparition des symptômes. C’est pourquoi, "par mesure de précaution, les autorités sanitaires ont décidé de procéder ce jour au retrait du marché des produits concernés et d’effectuer un rappel auprès des consommateurs" précisent les ministères.

Quels sont les lots concernés ?

Ces fromages, fabriqués à Romans-sur-Isère dans la Drôme, ont été distribués dans toute la France. Ils portent les caractéristiques suivantes :

Marque sanitaire (estampille) FR 26 181 001 CE
Présentation : fromage entier de 180g (Saint-Félicien) 80g (Saint Marcellin)
Lots : tous les lots de l 032 à l 116
Marques commerciales : Fromagerie Alpine, Carrefour, Reflet de France, Leclerc, Lidl, Auchan, Rochambeau, Prince des Bois, Sonnailles et Préalpin.Pour toute question, la société Fromagerie Alpine a mis en place un numéro d’appel : le 04.75.70.01.01.

Consulter en cas de diarrhées, douleurs abdominales ou vomissement

Les ministères demandent "aux personnes qui détiendraient les fromages concernés de ne pas les consommer – et plus particulièrement les jeunes enfants, femmes enceintes, personnes immunodéprimées et personnes âgées – et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés".

De même, les ministères enjoignent les personnes qui auraient consommé ces fromages et "qui présenteraient des symptômes de type diarrhées, douleurs abdominales ou vomissements doivent consulter, au plus vite, leur médecin traitant en mentionnant cette consommation et le lien possible avec la bactérie Escherichia coli".
Les autorités sanitaires se veulent toutefois rassurantes : "En l’absence de symptôme dans les 10 jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s’inquiéter et de consulter un médecin."

Un risque d’insuffisance rénale chez les jeunes enfants

Comment expliquer la survenue de syndromes hémolytiques et urémiques ? Certaines bactéries, comme la bactérie E. coli de type O26, produisent une substance toxique appelée shigatoxine. Celle-ci entraîne un épisode de diarrhée sévère, souvent sanglante, et peut conduire à des complications telles qu’une anémie, une baisse du nombre de plaquettes dans le sang et une insuffisance rénale aiguë. Selon Santé publique France, le syndrome hémolytique et urémique touche particulièrement les jeunes enfants et représente la principale cause d'insuffisance rénale aiguë chez l'enfant de moins de trois ans.

De manière générale, la contamination bactérienne à l’origine du syndrome hémolytique et urémique a lieu par ingestion d’aliments contaminés, le plus souvent de la viande de bœuf, du lait cru ou des produits à base de lait cru.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus