1. / J'ai mal…
  2. / Au ventre
  3. / Constipation

La constipation

Ch@t du 2 avril 2013 de 15h à 16h : le Pr Francis Michot et le Dr Guillaume Meurette, chirurgiens viscéraux ont répondu à vos questions. La constipation se définit comme une difficulté à évacuer les selles. Elle peut être bénigne et occasionnelle (voyage, grossesse, etc.) ou chronique lorsque le problème dure depuis au moins 6 à 12 mois avec des matières fécales s’accumulant dans le côlon et le rectum et des symptômes plus ou moins marqués. Une bonne hygiène de vie suffit généralement à résoudre cet inconvénient gênant.

Rédigé le , mis à jour le

La constipation
La constipation
Sommaire

Les réponses du Pr Francis Michot, chirurgien viscéral

  • Constipation et hémorroïdes sont elles liées ? L'une est-elle la cause de l'autre ?

La constipation peut favoriser la poussée hémorroïdaire par les efforts excessifs pour aller à la selle.

  • Les figues et les dattes (à cause du sucre ) favorisent-elles la constipation ?

Non.

  • Y a-t-il une relation entre la constipation et la maladie migraineuse car mon père et moi sommes constipés et sommes migraineux ?

Non aucun rapport.

  • J'ai eu 3 grossesses et une hernie discale (prise de morphine ) ceci a favorisé une constipation provoquant des fissures anales cela fait des années et ce problème perdure. Je suis obligée de prendre des sachets contre la constipation non pas pour des selles dures mais pour que les selles passent en faisant le moins de mal possible, j'ai l'impression de ne plus contrôler mes sphincters ?

La grossesse n'a pas de rapport avec une éventuelle constipation, en revanche la prise régulière de morphine favorise le ralentissement du transit intestinal, une constipation peut en effet favoriser l'apparition de fissure anale et donc il est souhaitable de traiter une constipation dans cette situation.

  • J'ai une hernie discale en L5-S1 et j'ai du mal à aller à la selle. Est-ce lié à ma hernie ?

En ce qui concerne la hernie discale, la constipation peut-être favorisée par certains médicaments antalgiques utilisés comme les morphiniques, après chirurgie de la hernie discale, elle peut être liée à une complication post opératoire.

  • Après des douleurs très importantes suivies de gaz que doit-on faire ? Sachant que les laxatifs ne font rien.

Je vous suggère de consulter un gastro-entérologue car vos symptômes évoquent des troubles fonctionnels intestinaux ou colopathie.

  • L'utilisation de suppositoires à la glycérine quotidiennement est-elle dangereuse ?

Non.

  • L'utilisation quotidienne de laxatifs pour une constipation chronique est-elle dangereuse ?

Cela dépend du type de laxatifs utilisés, certains peuvent être utilisés pendant des années, d'autres avec prudence et sous strict contrôle médical.

  • Que peut-on faire contre un dolichocôlon ?

C'est un côlon anatomiquement trop long, ça ne doit pas être considéré comme une maladie et il n'y a pas de traitement à proposer s'il n'est pas responsable de symptômes.

  • Une constipation durable peut-elle avoir des origines 100% psychosomatique ?

Il faut toujours être très prudent avant de conclure à une origine psychosomatique, elle ne peut être retenue qu'en dernier recours après avoir éliminé tout autre cause.

  • Est-ce qu'une hernie discale peut avoir une incidence sur le transit intestinal et provoquer une constipation ?

En ce qui concerne la hernie discale, la constipation peut-être favorisée par certains médicaments antalgiques utilisés comme les morphiniques, après chirurgie de la hernie discale, elle peut être liée à une complication post opératoire.

  • Utiliser le lavement à l'eau tiède est-il moins dangereux que des laxatifs ?

Le lavement à l'eau tiède ne présente pas de danger et peut-être répété et utilisé au long cours.

  • J'ai été opérée à huit ans de l'appendicite, un mois après j'ai fait une occlusion intestinale. Depuis j'ai des constipations. Dernièrement j'ai fait des examens radiologiques et les médecins ont constaté une atrophie d'un rein. Y a t-il une relation avec mes constipations ?

A priori, je ne pense pas qu'il y ait de relation entre votre atrophie rénale et votre constipation.

  • Quel produit mettre sur l'anus douloureux après une grosse selle ?

Avant de mettre un produit, vous devez chercher la raison de cette douleur et voir votre médecin pour éliminer toute cause anale.

  • Certains aliments peuvent-ils constiper ?

Oui certains aliments favorisent en effet la constipation.

  • Est-ce qu'un rétrecissement du canal rachidien pour entrainer une constipation ?

Oui, un canal lombaire étroit peut générer des troubles de l'évacuation rectale.

Non.

  • Est-ce normal d'avoir envie d'émettre ses selles plusieurs fois par jour ?

Non, il peut y avoir plusieurs explications différentes ou un transit accéléré (diarrhée) ou un fractionnement des selles par trouble de l'évacuation rectale.

  • Atteint d'un syndrome de la queue de cheval depuis 10 ans, je souffre de douleurs violentes. Le selles sont bloquées au dessus de l'ampoule rectale. Plusieurs traitements médicaux ont été essayés sans succés. L'électro stimulation serait-elle une solution ?

Votre syndrome peut entrainer à la fois des troubles de l'évacuation du rectum et une incontinence anala neurologique, la neuromodulation est une des solutions possible si elle s'avère indiquée après un bilan complet.

  • Je souhaiterais savoir si la dyschésie en phase finale nécessite t-elle une intervention chirurgicale ?

Une dyschsie terminale peut être chirurgicale si sa cause est accessible à la chirurgie, cela suppose de faire un bilan ano-rectal complet.

  • J'ai 65 ans opéré 5 fois d'un crohn, j'ai énormément de ballonnements et de flatulences, que puis-je faire mis à part la prise de 2 sachets de smecta® ?

Je ne sais pas si votre maladie de Crohn fait l'objet d'un suivi médical régulier : celui-ci est impératif car vos symptômes peuvent être l'expression d'une récidive du Crohn.

A priori non sauf s'il s'agit d'une constipation distale d'origine rectale, un lien est possible dans ce cas la.

  • J'ai une rectocèle diagnostiquée depuis 8 ans, après un accouchement, je n'ai eu aucun traitement mais je desire une nouvelle grossesse, est-ce incompatible ou dangeureux ?

Non, la rectocèle n'empêche pas une grossesse et n'est pas un danger pour son déroulement.

  • Manger des pruneaux est-ce bénéfique pour ne pas être constipé ?

Oui les pruneaux favorisent le transit intestinal.

Tout dépend si votre rectocèle et votre descente d'organes sont symptomatiques ou non, en l'absence de symptômes, aucun traitement n'est justifié.

  • Des ballonnements quotidiens (gaz douloureux) sont-ils forcément liés à une constipation chronique ?

Ils sont le plus souvent le signe de troubles fonctionnels intestinaux, accessibles à un traitement médical que votre médecin pourra vous prescrire.

  • La constipation donne t-elle mal à la tête ?

Je ne pense pas.

  • J'ai plusieurs diverticules au côlon, j'ai fait plusieurs sigmoïdites dont 1 aigüe, je devais me faire opérer en 2011, mais j'ai fait une allergie au bloc. Mon colon ne fonctionne plus comme avant, il est paresseux et mes selles sont collantes, est-ce normal ? Que me conseillez-vous de prendre ?

La maladie diverticulaire du colon et constipation sont souvent liées, veillez à éviter toute constipation et à traiter celle ci, la chirurgie de la diverticulite est maintenant moins fréquente et réservée aux formes compliquées.

  • Qu'est-ce qu'un malone ?

C'est une intervention chirurgicale qui permet un accès au début du colon pour réaliser des lavements de manière à permettre sa vidange.

  • La pratique de la sodomie peut-elle aider à lutter contre certaines formes de constipation ?

Cela n'a aucun rapport.

  • Comment retrouver un réflexe de défécation, après avoir utilisé des suppositoires à la glycérine pendant 26 ans ?

Vous pouvez faire de la rééducation ano-périnéale avec biofeedback.

Plus que des conseils d'hygiène, il convient de traiter votre rectocèle et votre prolapsus et ce traitement peut-être chirurgical.

  • Je ne peux controler l'évacuation de mes gaz, surtout en marchant et c'est très désagréable pour l'entourage.

Vous présentez une incontinence anale aux gaz, il est souhaitable de l'explorer par un bilan, de manière à vous proposer le meilleur traitement.

  • Un excès de diurétiques (lasilix) peut-il être la cause de la formation d'un fécalome ?

A priori il n'y a pas de lien entre diurétique et fécalome.

 

Les réponses du Dr Guillaume Meurette, chirurgien viscéral

  • Les fibres aident-elles à lutter contre la constipation ?

Oui, les fibres permettent, au moins en partie, de lutter contre la constipation. Elles doivent être associées à une hydratation abondante, et de l'exercice physique 'doux' (de type jogging ou marche à pied) 1-2 fois par semaine. Il faut savoir limiter la bonne quantité de fibres alimentaires pour obtenir un bon compromis entre transit et ballonements.

  • Quelle est l'évacuation normale en termes de périodes des selles ?

C'est assez variable selon la personne. On estime que la fréquence normale est 1-2 selles tous les 1-3 jours, mais cela dépend beaucoup de facteurs extérieurs (alimentation, hydratation, sédentarité ou non) et intrinsèques (innervations, facteurs anatomiques).

Oui, l'hypothyroidie peut aggraver voire déclencher une constipation par ralentissement du transit intestinal. A l'inverse, l'hyperthyroïdie peut se manifester sous la forme d'une accélération du transit responsable d'une diarrhée.

  • Est-ce que la cause de la constipation peut être psychologique et dans ce cas là être traitée par la sophrologie ou l'hypnose.

Le transit intestinal (ou le confort digestif dans son ensemble) peut être modifié par notre état psychologique. Chez certaines personnes (après avoir vérifié qu'il n'y a pas d'autre cause éventuelle), des séances de thérapie comportementale peuvent être tout à fait bénéfiques - on peut efectivement citer la sophrologie, l'hypnose, le yoga...

  • Le chocolat favorise-t-il la constipation ?

Excellente question au lendemain du lundi de Pâques ! Oui, le chocolat (pris en grandes quantités) peut provoquer une paresse intestinale et une constipation...à consommer avec modération, donc !

  • Le stress donne t-il des douleurs intestinales ?

Le stress peut effectivement modifier nos perceptions intestinales et déclencher des douleurs, voire des troubles du transit. Des mesures anti-stress (hypnose, yoga, sophrologie, etc...) sont souvent bénéfiques, même si leur effet est souvent transitoire.

  • Suis constipée depuis une quarantaine d'années et je me soigne avec microlax® 1 par j'ai bien sur après avoir tout essayé. Est-ce dangereux ?

Non, aucun problème avec ce type de médicament. Il est possible de l'utiliser tant qu'il est efficace (parfois à vie....)

  • Je souffre de constipation terminale et j'utilise des suppositoires assez souvent éductyl® ? J'ai peur des conséquences.

Il n'y a pas de risque à utiliser ce type de médicament car pas de conséquence particulière. En revanche, s'il perd de son efficacité (ce qui n'arivera peut être jamais), il sera temps de consulter à la recherche d'une autre solution.

  • Les hémorroïdes sont-elles provoquées par les efforts pour aller à la selle ?

Oui, le lin entre constipation, efforts de poussée pour aller à la selle et complications hémorroidaires est bien connu. Il faut essayer au maximum de régulariser le transit intestinal, de favoriser des horaires réguliers pour aller à la selle et de limiter les efforts de poussée pour ne pas déclencher de problème hémorroidaire.

  • J'ai entendu qu'il existait des formes de rééducation de type kinésithérapie visant spécifiquement à réapprendre à aller aux selles. Avez-vous un avis sur ces thérapies ?

Le biofeedback est effectivement une forme de kinésithérapie qui permet une rééducation sphinctérienne dans le traitement des constipations terminales ou des incontinences anales et urinaires. Ce biofeedback doit être réalisé par des kinésithérapeutes spécialement formés pour les indications et si possible sur prescription médicale.

  • J'ai une SEP depuis 12 ans et je souffre de constipation maintenant, peut-on prendre du forlax® au long court, sinon quels sont les médicaments qui ne présentent pas de risques ?

Le Forlax (et les médicaments à base de polyéthylène glycol en général) sont peu dangereux et il n'y a pas de contre indication à continuer à les utiliser. Bon courage.

  • Des massages du ventre là où les matières s'accumulent peuvent-ils favoriser la descente des selles ? Peuvent-ils être dangereux ?

Les massages abdominaux ne sont pas dangereux et peuvent marcher, même si l'on ne comprend pas très bien leur mécanisme d'action. Donc, pas de contre indication !

  • La constipation peut-elle entrainer de l'anémie ?

Non, une constipation ne peut oas entrainer d'anémie. Il faut envisager des examens afin pour connaître la cause de l'anémie.

  • La constipation peut-elle entraîner des dysfonctionnements au niveau du foie ?

Non, pas de lien entre constipation et problèmes de foie, qui doivent être explorés spécifiquement.

  • Quels sont les laxatifs sans danger ?

Les polyéthylènes glycol (forlax et dérivés) sont sans danger et peuvent être utilisés "à vie"...

Une constipation ne peut pas provoquer de cancer du colon, mais il convient de rester prudent et faire un test de dépistage après 50 ans (ou plus tôt en cas d'antécédents familiaux). En revanche, une constipation mal traitée peut entrainer une occlusion 'fonctionnelle' qui nécessite des lavements et de laxatifs.

Il existe un lien connu entre troubles digestifs 'bas' (constipation, diarrhée, douleurs abdominales) et reflux gastroeoesophagien chez les patients atteints de syndrome de l'intestin irritable. Cela participe d'un même dysfonctionnement sur les plexus nerveux intestinaux, peu grave mais chronique.

En savoir plus

La fréquence d’évacuation des selles varie d’une personne à l’autre, allant de 3 fois par jour à 3 fois par semaine. On peut parler de constipation lorsque les selles sont dures, sèches et difficiles à évacuer et s’il y a moins de 3 selles par semaine mais ce n’est pas une règle absolue. Plusieurs causes peuvent la provoquer : de mauvaises habitudes alimentaires, le fait de retarder volontairement l'évacuation des selles, des médicaments…

Lorsqu’elle survient brutalement, la constipation peut être le signe d’une maladie grave, comme un cancer du côlon, il ne faut donc pas négliger les symptômes et il est conseillé de consulter un médecin dans ce cas ou quand elle persiste. La constipation disparaît d’elle-même en quelques jours, grâce à un régime alimentaire adapté. 

Les difficultés pour aller à la selle peuvent entraîner des crises d’hémorroïdes et chez les personnes d’un certain âge, une constipation chronique peut faire redouter une occlusion intestinale.

Dossier et ch@t :

Questions/Réponses :
 
Dans le forum :

Quels sont les aliments qui constipent ?

Sponsorisé par Ligatus