1. / Grossesse - Enfant
  2. / Grossesse
  3. / Grossesse à risques

Spina bifida : impressionnante vidéo d’un foetus opéré in utero

Le fœtus présentait une hernie du cerveau postérieur : une partie de son cerveau sortait de l’arrière de son crâne par sa colonne vertébrale et son cou.

Rédigé le

Spina bifida : impressionnante vidéo d’un foetus opéré in utero
La chirurgie in utero est plus efficace qu'une opération réalisée après l'accouchement © Dr. Wael Elbanna -  د. وائل البن

Onze médecins et cinq heures de travail. C’est ce qu’il a fallu pour corriger le début de spina bifida ouvert d’un fœtus, repéré lors d’une échographie. Le Dr Wael Elbanna, qui a dirigé l’équipe à l’hôpital de Gohar au Caire, a publié une impressionnante vidéo de l’opération sur sa chaîne YouTube.

Source : Dr. Wael Elbanna -  د. وائل البنا

Ouvrir l’utérus et remettre la moelle épinière dans le canal rachidien

"Lors d’une échographie, on a découvert que le fœtus avait une anomalie au niveau du dos", raconte le Dr Elbanna. C’était en fait un début de spina bifida : le fœtus avait une hernie du cerveau postérieur. En d’autres termes, une partie de son cerveau sortait de l’arrière de son crâne par sa colonne vertébrale et son cou. Sa mère, dont l’identité est inconnue, a tout de même décidé de poursuivre sa grossesse. Au moment de l’opération, elle était enceinte de 26 semaines.

Dans la vidéo, on voit le chirurgien faire une incision dans l’abdomen de la mère, sortir l’utérus gonflé d’air, et drainer le liquide grâce à un trocart. Il ouvre ensuite l’utérus et remet la moelle épinière du fœtus dans son canal rachidien. Selon le Dr Elbanna, c’est la première opération de la sorte dans la région. Aujourd’hui, la mère et le bébé vont "très bien", assure-t-il. Un scanner réalisé sept jours plus tard a en effet montré que la colonne du bébé était mieux positionnée, et, dix jours plus tard, la mère pouvait remarcher.

Les dommages dans la moelle épinière empirent pendant la grossesse

Grâce à aux opérations in utero, réalisées sous anesthésie générale, les médecins peuvent désormais corriger des malformations de la colonne vertébrale. Des progrès essentiels, quand on sait que les dommages dans la moelle épinière empirent pendant la grossesse. Cette opération reste malgré tout très risquée, puisque la vie du fœtus est en jeu.

Le spina bifida est une malformation congénitale rare aux conséquences souvent invalidantes. Elle touche la colonne vertébrale, qui renferme et protège la moelle épinière. Elle correspond à un défaut de fermeture, plus ou moins important, des vertèbres. En ce qui concerne le spina bifida ouvert, la partie arrière d'une ou plusieurs vertèbres n'est pas soudée. Elle laisse un espace plus ou moins important à travers lequel le contenu de la colonne vertébrale, la moelle épinière, est susceptible de sortir à l'extérieur, sous forme de hernie.

On ne traite pas complètement cette maladie grâce à l’opération in utero, mais celle-ci est plus efficace qu’une opération post-accouchement. Le futur bébé a en effet davantage de chances de conserver une bonne mobilité et de marcher seul. L’opération est généralement réalisée entre 19 et 25 semaines de grossesse.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus