Frelon : comment s’en protéger et que faire en cas de piqûre ?

Deux cyclistes de 72 et 51 ans se trouvent dans un état grave après avoir été attaqués par des frelons lors d’une balade en forêt. Les piqûres de ces insectes sont fréquentes, mais rarement dangereuses. On vous explique.

Mathis Thomas
Mathis Thomas
Rédigé le
On vous donne nos conseils pour réagir en cas de piqûre.
On vous donne nos conseils pour réagir en cas de piqûre.  —  Shutterstock

Deux cyclistes ont été hospitalisés en urgence après avoir été piqués une cinquantaine de fois par des frelons, dans un bois près de Roanne, dans la Loire, ce dimanche 21 août. Si une telle attaque reste extrêmement rare, cet insecte peut tout de même s'avérer dangereux, surtout à proximité d’un nid.

Chaque année en France, une dizaine de personnes meurent suite à des piqûres de frelons. Une piqûre isolée ne représente toutefois pas un danger immédiat, à moins d’être située dans la bouche, dans l'œil ou sur la tempe, ou si la personne piquée est allergique au venin. Allodocteurs.fr vous donne ses conseils pour éviter les frelons et bien réagir en cas de piqûre.

Que faire en présence de frelons ?

En France, il existe deux types de frelons : le frelon asiatique et le frelon européen. L'espèce asiatique est beaucoup plus agressive que son cousin européen. Généralement, les frelons ne piquent que pour se défendre ou lorsqu'ils se sentent menacés.

Si vous observez une population importante de frelons autour de votre habitation, cherchez le nid. Il se trouve en général sous le toit, ou entre un volet et une fenêtre. Mais prudence : n’intervenez surtout pas seul, même si le nid est de petite taille et proche du sol.

Il est nécessaire d’appeler un professionnel pour détruire le nid, les pompiers n’intervenant que sur les nids se trouvant sur la voie publique. Vous pouvez contacter votre mairie qui vous dirigera vers une société spécialisée dans la prise en charge et la destruction de nid de frelons.

À lire aussi : Dengue, chikungunya, Zika… Quand le moustique tigre menace l’été !

Comment se protéger ?

Il existe plusieurs astuces de grand-mère pour éviter de se faire piquer par un frelon : des mélanges à base de citron et de vinaigre, des clous de girofle ou encore de l’encens ou du thym à brûler. Mais une solution encore plus simple permet d’éloigner les frelons.

Ces insectes étant attirés par la nourriture et le sucre en particulier, pensez à bien nettoyer et débarrasser les aliments sur votre terrasse, pour éviter d’être envahis de frelons à la recherche de nourriture ! 

Enfin, il est également recommandé de porter des vêtements longs et amples pour éviter les piqûres.

Comment réagir en cas de piqûre ?

Même si le frelon est de taille plus importante qu'une abeille, sa piqûre n’est pas nécessairement plus dangereuse. Mais contrairement à l’abeille, il ne laisse pas son dard dans la peau et peut piquer plusieurs fois. La piqûre peut toutefois provoquer un gonflement, des rougeurs et une douleur parfois intense. 

En cas de piqûre unique, l’Assurance maladie recommande d’appliquer sur la zone piquée de la glace enveloppée dans un tissu pour ne pas brûler la peau et de prendre un antalgique en cas de douleur. 

En cas de piqûre dans la bouche ou dans la gorge et de difficultés à respirer, de piqûres multiples (au-delà de 20 chez l’adulte, mais seulement de 4 ou 5 chez l’enfant) ou d’allergie au venin, contactez immédiatement le Samu en composant le 15 ou le 112.

L’Assurance maladie précise qu’une piqûre grave peut se traduire par :

- Une difficulté pour respirer ou avaler ;
- Un gonflement de la langue, des lèvres, de la gorge ou des yeux ;
- Des étourdissements, un malaise ou une perte de connaissance ;
- Des nausées, des vomissements, une diarrhée ;
- Une éruption cutanée (urticaire) généralisée avec des démangeaisons ;
- Une coloration bleutée de la peau ou une pâleur ;
- Une fièvre ou des frissons.

Guêpes, frelons : attention ça pique !  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !