1. / Blogs
  2. / 100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

100% psycho-sexo

Paralysie du sommeil : un cauchemar éveillé !

Rédigé le 30/11/2012 / 0

Vous endormir tranquillement et vous réveiller paralysé…, un cauchemar ? Une réalité pour les personnes touchées par la paralysie du sommeil, un trouble du sommeil sans gravité mais terriblement angoissant.

La paralysie du sommeil se manifeste à l’endormissement ou au réveil, lors d’un réveil en sommeil paradoxal. Le corps reste paralysé, en état d’atonie musclaire (normal durant le sommeil paradoxal) tandis que la personne est éveillée. Ce serait dû à l’inhibition de certains neurones moteurs, situés au niveau du pont, une région du tronc cérébral. Ils inhibent l’activité musculaire alors que la conscience se situe entre le sommeil paradoxal et l’éveil.

Résultat, la personne a l’impression d’être bloquée dans son corps, incapable de faire le moindre mouvement. Des hallucinations visuelles et sonores peuvent survenir. L’angoisse est alors à son paroxysme Et la paralysie peut durer quelques minutes.

L’absence de traitement implique de garder son calme, afin de vivre « le moins péniblement » ce phénomène. En focalisant son attention sur la respiration (une technique de relaxation de base), on diminue sa peur et les sensations désagréables qui accompagnent la paralysie du sommeil.

Une bonne hygiène de vie semble est importante car certains facteurs semblent favoriser la paralysie du sommeil : dormir sur le dos, avoir des horaires de lever et de coucher irréguliers, sbir un stress important,

Enfin, ce trouble est plus fréquent chez les personnes souffrant de narcolepsie. Une consultation auprès d’un médecin est recommandée en cas de symptôme associé, comme la somnolence diurne.