1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho
  3. / Tocs et phobies

Des tocs soignés par stimulation cérébrale

En suivant des patients parkinsoniens qui souffraient aussi de troubles obsessionnels compulsifs (TOC), des médecins se sont aperçus que la stimulation cérébrale profonde avait un effet sur leurs TOC. Ils ont donc décidé de tester cette méthode chez des patients souffrant de TOC et les résultats sont encourageants.

Rédigé le , mis à jour le

Quand les tocs sont très invalidants et résistent à plusieurs traitements médicamenteux et à la thérapie cognitive et comportementale, certains patients peuvent bénéficier de la stimulation cérébrale profonde

Depuis la fin des années 1990, des neurochirurgiens implantent des électrodes dans le cerveau de patients touchés par la maladie de Parkinson. Cette méthode de stimulation cérébrale profonde donne des résultats spectaculaires chez certains patients et leur permet de retrouver une vie normale. En suivant certains parkinsoniens qui souffraient aussi de troubles obsessionnels compulsifs, les médecins se sont aperçus que la stimulation améliorait leurs TOC.

Ces résultats encourageants ont donc poussé les médecins à tester cette méthode sur les TOC. Les électrodes implantées au coeur du cerveau du patient sont reliées à un pacemaker situé dans son abdomen grâce à un câble qui passe sous la peau. Cela permet d'envoyer un courant électrique qui stimule les zones cérébrales suspectées d'être impliquées dans les TOC.

Une fois l'opération effectuée, les médecins ajustent l'intensité et le positionnement de la stimulation électrique pour trouver le réglage qui permet de soigner le patient et limiter le risque d'effets secondaires comme des mouvements involontaires ou des troubles de l'humeur. En France, moins d'une centaine de patients souffrant de TOC ont déjà été implantés.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr