1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Animaux

Le cauchemar de nos nuits : les punaises de lit à l'origine de plus de 70 000 consultations en un an

Elles vivent à l’abri de la lumière, dans les espaces sombres… et gâchent les nuits de plus en plus de dormeurs : les punaises de lit sont en recrudescence.

Rédigé le

Le cauchemar de nos nuits : les punaises de lit à l'origine de plus de 70 000 consultations en un an
les punaises de lit entrainent de nombreuses lésions cutanées

Ces petits insectes nuisibles sévissent partout dans le monde et la France n’est pas épargnée. Pour comprendre quel impact ces punaises de lit ont sur la santé des français, la Direction générale de la santé a financé une  étude du réseau Sentinelles de l’Inserm.  Réalisée entre avril 2019 et mars 2020, l’étude montre que les punaises de lit sont à l’origine d’environ 72000 consultations auprès d’un médecin généraliste, soit un taux d’incidence de 109 consultations pour 100 000 habitants.

Les régions métropolitaines sont différemment touchées : l’incidence est la plus élevée en Auvergne-Rhône-Alpes et PACA (respectivement 216 et 145 consultations pour 100 000 habitants) et la plus basse en Pays de la Loire et Bourgogne-Franche-Comté.

Lésions cutanées et impact psychologique

Dans 98% des cas, les lésions cutanées sont à l’origine de la consultation, le second motif est la dégradation de l’état de santé psychologique. Ainsi, 39% des patients ayant consulté souffraient d’insomnie et 39% estimaient que l’infestation avait eu un retentissement sur leur vie professionnelle, familiale ou sociale. La présence de punaises de lit génère un sommeil de moins bonne qualité et du stress.

Très répandues avant la seconde guerre mondiale, les punaises de lit avaient presque disparu dans les années 50. Depuis quelques années, elles sont en forte augmentation partout dans le monde, une prolifération favorisée par l’essor des voyages et du tourisme. 

Les punaises de lit sévissent la nuit, elles se nourrissent du sang humain, via une morsure. Cette morsure peut entraîner une réaction cutanée (rougeur et enflure) et des démangeaisons. Ces morsures se caractérisent par des traces alignées.

On peut repérer leur présence par des traces de leurs déjections sur les rebords des matelas ou des traces de sang sur les draps suite à une morsure. A ce jour, aucune étude n’a montré que ces insectes étaient vecteurs de maladies infectieuses. 

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Quelques conseils pratiques pour faire face aux punaises de lit

Pour éviter la contamination, en voyage : Inspecter le sol et le lit et particulièrement le matelas ainsi que les meubles et les murs avant de vous installer. Chez soi : Éviter d'encombrer les espaces. Laver les vêtements d’occasion à plus de 60°C ou les placer au sèche-linge au cycle le plus chaud durant au moins 30 minutes ou les congeler. Nettoyer avec un appareil à chaleur sèche les meubles d’occasion. 

campagne de prévention,ministère de la cohésions des territoires et des relations avec les collectivités territoriales

Si vous êtes infesté, voici quelques conseils pour s’en débarrasser : Nettoyer à la vapeur ou plus de 120°C tous les endroits où les insectes sont susceptibles d’être présentes. Laver les vêtements en machine à plus de 60°C, pour éliminer les adultes et les œufs. Les vêtements ainsi lavés doivent être conservés dans des sacs plastiques scellés jusqu’à la fin de l’infestation. Jeter les objets trop infestés.

Cette étude confirme que la prolifération des punaises de lit et leurs impacts sur la santé. la Direction générale de la santé (DGS) et la Direction générale de la prévention des risques (DGPR) ont décidé de saisir l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) afin que celle-ci actualise les recommandations quant aux méthodes efficaces et durables de lutte contre les punaises de lit. 

Pour répondre aux questions sur les punaises de lit, le Gouvernement a mis en place un site internet :  stop-punaises et un numéro d’appel 0806 706 806.