1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Poils

Les remèdes de grand-mères pour s'épiler

L'épilation s'est imposée dans toutes les couches de la société et des moyens très perfectionnés sont apparus récemment pour se débarrasser définitivement de nos poils. Mais il ne faut pas croire que l'épilation est un phénomène récent. Elle a traversé les âges. Héloïse Rambert, pharmacienne de formation, nous donne des solutions inspirées de nos grand-mères pour s'épiler naturellement.

Rédigé le , mis à jour le

Les remèdes de grand-mères pour s'épiler

Durant l'Antiquité, les femmes s'épilaient déjà. Les femmes se sont toujours épilées, même si elles le faisaient de manière certainement moins systématique qu'aujourd'hui. Et maintenant, certains hommes s'y mettent également. Dans l'épilation "au sens strict", on enlève l'intégralité du poil : toute la tige pilaire et le bulbe du poil.

Quelques astuces à connaître pour moins souffrir

De l'avis de tous et de toutes, l'épilation ne fait pas du bien. Chacun a son seuil de tolérance, mais l'opération peut être douloureuse… Cela est normal, il existe une explication anatomique. Autour de la tige et du bulbe du poil, dans les couches de la peau, il y a des nerfs et ils se chargent de nous rappeler que quand on s'épile, on s'arrache quelque chose. Il n'y a pas de solution "miracle" à ce problème.

Avant de commencer l'épilation, il est possible de passer un glaçon sur la peau : quand la peau est très froide, la douleur est un peu atténuée. Le froid appliqué sur la peau réduit la vitesse de conduction des fibres nerveuses, d'où un effet anesthésiant… La veille, une bonne idée est de faire un gommage de la peau avec par exemple un gant de crin ou alors avec du savon noir ou un produit spécifique, qu'on peut acheter.

Le gommage permet d'éliminer la fine couche de cellules mortes qui recouvre l'épiderme (parce que les cellules de la peau ont une durée de vie très courte : elles se renouvellent au bout de trois à quatre semaines). Sans ces cellules mortes, les poils "percent" plus facilement la peau pendant leur repousse. Si on n'exfolie pas son corps régulièrement, il arrive que certains poils repoussent sous la peau (on appelle cela des poils incarnés) et deviennent impossibles à épiler.

L'épilation à la cire, la méthode la plus connue

L'épilation à la cire est en fait une méthode qui vient des femmes orientales, mais qui a depuis longtemps été adoptée par les femmes occidentales. La cire existe sous plusieurs formes : chaude ou froide (sur des bandes prêtes à l'emploi). La bonne nouvelle, si on aime les travaux manuels, on peut préparer une cire orientale maison. Et cela ne coûte vraiment pas cher. Pour la préparer, il faut juste du sucre en poudre, de l'eau et du jus de citron. Mettez dans une casserole quatre cuillères à soupe de sucre en poudre et deux cuillères à soupe d'eau. Chauffez en n'arrêtant pas de mélanger… et pendant le mélange, ajoutez environ une cuillère à soupe de citron. Dès que le sucre a fondu, que l'eau commence à bouillir et que le mélange se colore, arrêtez la cuisson et laissez tiédir.

La difficulté, c'est d'obtenir une consistance adéquate, ni trop molle, ni trop dure. Si elle est trop dure, on peut passer la cire au micro-ondes quelques secondes pour la ramollir. Travaillez "au doigt" une petite boule de cire, que vous étirerez sur la peau (sèche et propre) avant de l'arracher d'un coup sec.

Apaiser la peau après l'épilation

Après l'épilation, la peau peut être échauffée, un peu douloureuse. Il est intéressant d'appliquer un mélange d'huiles végétales, à faire soi-même. Un mélange d'huile d'amande douce et de noyau d'abricot, par exemple : elles sont adoucissantes et apaisantes. Il existe d'autres huiles végétales très agréables et réconfortantes pour la peau.

L'autre avantage d'appliquer un corps gras après l'épilation, c'est aussi que s'il reste des traces de cire sur la peau, cela permet de les retirer très facilement.

S'épiler... avec un fil

L'épilation avec un fil est une méthode peu utilisée en Occident, mais depuis une dizaine d'années on peut se faire épiler au fil. Il s'agit de l'une des plus anciennes méthodes d'épilation pour le corps, elle est surtout très populaire en Inde et au Moyen-Orient. En pratique, il s'agit de retirer les poils grâce à des torsions d'un fil de coton : c'est comme un fil de couture, mais plus dur.

Cette méthode demande une habileté à la limite du don. Souvent, la personne qui épile tient une extrémité du fil entre ses dents et avec ses mains libres, forme une boucle avec le fil qui "verrouille" et arrache une série de poils indésirables et la tire de façon à retirer les racines. C'est un savoir-faire... Cette méthode est particulièrement adaptée au visage et au cou... parce que si elle est très efficace, elle est un peu longue et fatigante. L'avantage, c'est qu'elle est plutôt bien tolérée par les peaux sensibles. Il faut tester !

"Poncer" son poil

On peut aussi poncer son poil pour l'"user", en quelque sorte. Le but de l'opération est d'effectuer de petits mouvements circulaires (pour ne pas irriter la peau), dans le sens des aiguilles d'une montre, puis dans l'autre... La racine du poil est "tordue" et le poil tombe. Dans ce cas, contrairement aux méthodes précédentes, la racine du poil n'est pas retirée, le poil va repousser bien plus vite. On ne souffre pas, mais les effets sont peu durables.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr