Une bonne audition, le gage d'un sens du toucher développé

La sensibilité au toucher est héréditaire, et serait apparemment liée à l'audition. C'est ce qu'une équipe de chercheurs allemands vient de démontrer.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs du Centre Max-Delbrück de médecine moléculaire à Berlin ont testé la sensibilité des doigts de cent paires de vrais jumeaux.

Il s'agissait d'observer leur réponse à une vibration à haute fréquence, tout en mesurant leur capacité à identifier la provenance sonore d'un léger clapotis.

Les scientifiques ont pu montrer que les variations de sensibilité au toucher étaient génétiquement déterminées. De plus, ceux qui présentaient une bonne audition s'avéraient plus sensibles au toucher.

Le lien entre l'ouïe et le toucher n'est cependant pas étonnant, dans la mesure où ces deux sens font appel à un même type de récepteurs sensoriels, à savoir les mécanorécepteurs ou récepteurs de tension (neurones sensibles aux déformations mécaniques).

Les chercheurs ont ensuite étudié la sensibilité au toucher chez les élèves atteints de surdité congénitale. Ils ont ainsi constaté qu'une personne sourde sur cinq avait également des difficultés de perception tactile, concluant que certains gènes impliqués dans la surdité peuvent aussi altérer le sens du toucher.

En étudiant un sous-ensemble d'individus atteints du syndrome de Usher, sourds et aveugles, ils ont constaté que des mutations dans un gène unique, USH2A, causent simultanément la maladie et une sensibilité réduite au toucher.

Le syndrome de Usher est une maladie génétique, caractérisée par une surdité congénitale associée à une déficience visuelle progressive par rétinite pigmentaire.

Prochaine étape : identifier d'autres gènes qui affectent notre sens du toucher. "Il y a beaucoup plus de gènes que celui que nous avons trouvé", a précisé l'un des auteurs de l'étude, le Pr. Gary R. Lewin, ajoutant que "ce sera un pas de plus vers la compréhension du système sensoriel que de les démasquer".

Source : A Genetic Basis for Mechanosensory Traits in Humans, PLoS Biology, DOI: 10.1371/journal.pbio. 1.001.318

En savoir plus