1. / Alimentation
  2. / Nutriments
  3. / Vitamines

Peut-on prendre de la vitamine D en automédication sans risques ?

Comment prendre la vitamine D ? Tous les jours, ou une dose de charge tous les trois mois ? Peut-on prendre de la vitamine D en automédication sans risques ?

Rédigé le , mis à jour le

Peut-on prendre de la vitamine D en automédication sans risques ?

Les réponses avec le Pr Patrice Fardellone, chef du service de rhumatologie au CHU d'Amiens, et avec Mathilde Touvier, épidémiologiste à l'Inserm :

"Toutes les façons de prendre la vitamine D sont possibles. On peut prendre la vitamine D de façon quotidienne, dans ce cas cela se fera en association avec du calcium. On peut aussi la prendre sous la forme de dose de charge. Il y a des doses de charge pour la prendre une fois par mois, d'autres tous les trois mois, d'autres tous les six mois… Tout est possible.

"Il n'est pas nécessaire d'être malade pour prendre de la vitamine D. On peut prendre de la vitamine D de façon préventive. On peut aussi en prendre pour traiter une insuffisance en vitamine D même si on n'a pas fait le test pour savoir si on est en insuffisance. Enfin, les personnes malades peuvent aussi prendre de la vitamine D.

"Il n'y a pas encore la formulation de vitamine D quotidienne sauf sous la forme de gouttes. Ce n'est pas toujours facile à prendre surtout quand on est âgé. Il faut faire tomber trois gouttes par jour dans un verre d'eau."

"La limite de sécurité est relativement élevée et donc avant qu'on ait une hypercalcémie (trop de calcium dans le sang) qui serait la conséquence en cas d'excès de vitamine D, on a un petit peu de marge. Normalement il n'y a pas forcément de problème. Mais comme pour toute supplémentation en automédication, on appelle à la prudence. Il y a des études qui ont observé une association qui va dans le bon sens sur vitamine D et mortalité, cancers, maladies cardiovasculaires... et il y a aussi des études qui commencent à montrer que finalement il y aurait peut-être une courbe en U avec des risques de mortalité, cancer du pancréas… qui réaugmentent quand on réaugmente la dose de vitamine D. Ce n'est donc peut-être pas si anodin. C'est encore trop tôt pour le dire, il faut donc être prudent.

"Il faut manger diversifié et équilibré. Quand on est en bonne santé, cela suffit complètement, on n'a pas besoin d'avoir recours à des supplémentations sauf situations particulières. Pour la vitamine D, le problème c'est de demander de manger de l'huile de foie de morue. On a conscience que les sources alimentaires sont encore limitées, et que l'ensoleillement ne marche pas non plus toute l'année. Par exemple, les UVB efficaces pour synthétiser la vitamine D en France c'est entre avril et octobre. Le reste du temps, ils ne marchent pas bien. Et il y a aussi le bénéfice/risque à avoir avec le cancer de la peau. On ne peut donc pas dire aux personnes de s'exposer au soleil sans limite car on a ce risque de cancer de la peau à côté."