1. / Alimentation

Budget de la Sécu : la charcuterie aux sels nitrités bientôt taxée ?

Lardons, rillettes, saucisson vous coûteront peut-être plus cher ! Cinquante députés proposent de taxer tous ces produits contenant des additifs nitrés. Leur amendement au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 sera bientôt examiné à l’Assemblée Nationale.

Rédigé le

Budget de la Sécu : la charcuterie aux sels nitrités bientôt taxée ?

Si vous avez une préférence pour le jambon cuit bien rose… sachez qu’il risque de coûter plus cher à partir du 1er janvier 2021. Car sa jolie couleur vient de l’ajout de nitrite, de nitrate ou de sel nitrité lors de sa préparation. Et des députés proposent de créer une taxe contre ces additifs cancérogènes.

Les additifs se transforment en substances cancérigènes

"Le côté obscur des additifs alimentaires c’est que dans notre intestin, ça se modifie", explique le Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste. "Quand vous prenez du nitrate de potassium, du nitrate de sodium,  des nitrites, etc.. cela va se développer dans notre organisme en nitrosamine, et les nitrosamines sont des substances catégorisées comme étant cancérigènes donc il y a un risque probable de développement du cancer du colon."

Selon l’OMS, l’Organisation Mondiale Santé, manger plus de 50g de charcuterie contenant des nitrites par jour augmente le risque de développer un cancer du colon de 18%.

Les députés veulent donc taxer ces produits, avec deux objectifs : inciter l’industrie agro-alimentaire à abandonner cet additif et pousser les consommateurs à privilégier des produits qui n’en contiennent pas. L’idéal étant de toute façn, selon le Programme National Nutrition Santé de ne pas manger plus de 150 grammes de charcuterie par semaine !

Voir aussi sur Allodocteurs.fr