1. / Alimentation
  2. / Aliments
  3. / Sucre, stevia, aspartame…

Les boissons sucrées responsables de 184.000 décès par an

Sodas, boissons fruitées et thés glacés provoqueraient chaque année une hausse du nombre de cas de diabètes, de maladies cardiovasculaires et de cancers. En 2010, leur consommation aurait provoqué jusqu'à 184.000 décès dans le monde, selon une étude publiée dans la revue américaine Circulation.

Rédigé le

Les boissons sucrées responsables de 184.000 décès par an

La consommation de boissons sucrées provoquerait près de 184.000 décès chaque année dans le monde. Ces estimations sont issues d'une étude publiée le 29 juin dans la revue américaine Circulation.

Il s'agit de la première recherche détaillée au niveau mondial analysant l'impact de ces boissons en termes de mortalité et de handicap résultant du diabète, des maladies cardiovasculaires et de cancers liés à leur consommation.

Boissons sucrées et cirrhose non-alcoolique

La consommation régulière et excessive de boissons sucrées est également impliquée dans la survenue de cirrhoses non-alcooliques, aussi appelée stéatohépatite non-alcoolique (NASH). Elle correspond à une accumulation de triglycérides dans le foie. Environ 20% de la population serait touchée par cette pathologie qui peut entraîner une fibrose, et évoluer à son tour en cirrhose, voire en cancer.

133.000 décès liés au diabète

Les sodas, boissons fruitées ou énergétiques, thés glacés et autres boissons sucrées, y compris préparées à la maison, ont été pris en compte par les chercheurs. Les jus de fruits pressés - sans sucres ajoutés - ont en revanche été exclus. Les estimations de consommation ont été réalisées à partir de 62 enquêtes diététiques ayant porté sur 611.971 personnes entre 1980 et 2010 dans 51 pays. Les chercheurs ont également estimé les quantités de sucre disponibles au niveau national dans 187 pays et fait une corrélation avec la fréquence du diabète, des pathologies cardiovasculaires et du cancer selon les zones géographiques et les populations.

Résultat : pour l’année 2010, ils ont déterminé que la consommation de ces boissons aurait provoqué 133.000 morts des causes de diabète, 45.000 de maladies cardiovasculaires et 6.450 de cancers.

L'impact de la consommation de sodas et d'autres boissons sucrées sur la mortalité varie de façon importante entre les différentes populations, allant d'un taux de moins d'1% au Japon chez les plus de 65 ans à 30% chez les Mexicains de moins de 45 ans. Environ 76% des morts liées à la consommation de sodas et autres boissons sucrées ont eu lieu dans des pays à bas et moyens revenus.

Source : Estimated Global, Regional, and National Disease Burdens Related to Sugar-Sweetened Beverage Consumption in 2010. Gitanjali M. Singh et al.  CirculationAHA. 29 juin 2015. doi : 10.1161/CIRCULATIONAHA.114.010636  

Avec AFP