Mauvaise note pour les cantines des collèges et des lycées !

Selon une étude de l’UFC-Que Choisir, les menus des cantines laissent trop souvent la possibilité aux élèves de choisir des aliments très caloriques.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Entre un poisson brocolis et un steak haché–frites, les adolescents n'hésitent guère... Résultat : à l'école, ils ne mangent pas assez équilibré ! Une situation préoccupante quand on sait que 17% des enfants sont en surpoids ou obèses. L'UFC-Que Choisir a passé au crible les menus de 100 cantines de collèges et lycées de toute la France pendant une semaine. Sur le papier, les aliments recommandés depuis 2011 sont bien proposés, mais ils n'arrivent pas jusqu'aux assiettes. Les élèves ont presque toujours la possibilité de choisir une moins bonne alternative. C’est même le cas dans 94% des cas pour la viande rouge non hachée qui risque d’être délaissée au profit d’un cordon bleu ou d’un steak haché.

La réglementation contournée

Olivier Andrault, chargé de mission alimentation UFC – Que choisir, explique : "La réglementation exige qu’il y ait au minimum une fois par semaine de la viande rouge non hachée de qualité, c’est parce que c’est une très bonne source de fer et de protéines de bonne qualité pour des adolescents qui sont en pleine croissance. Par opposition à tous les steaks industriels dans lesquels il va y avoir non seulement de la viande mais aussi du gras et puis surtout des protéines végétales de bien moindre qualité nutritionnelle".

Les autres aliments qui doivent être proposés sont le poisson, les fruits frais et les crudités. S’agissant des desserts, le fruit est près d’une fois sur deux en concurrence avec un gâteau gras et sucré, au lieu d’un autre fruit. Au delà de la valeur nutritionnelle des aliments, il y a aussi une question de coût.

Des aliments plus caloriques... et moins chers

D’après Olivier Andrault, "on sent qu’il y a une motivation économique puisque les alternatives sont toujours des alternatives industrielles, bon marché, rapides à préparer. Ce qui d’ailleurs nous a été confirmé par les professionnels et les nutritionnistes spécialisés".

Ainsi, le jour où le poisson est au menu en même temps que des nuggets, la cuisine anticipe le choix des élèves et prépare neuf fois plus d’aliments industriels…  Une solution beaucoup moins coûteuse que la proposition d’un autre poisson.