Urgences : à quoi sert l'examen neurologique ?

L'examen neurologique est l'un des examens cliniques que l'on pratique aux urgences. Parfois, le médecin demande au patient de faire des gestes étranges que l'on ne comprend pas toujours. Alors à quoi sert cet examen clinique neurologique ? Comment se déroule-t-il ? Les explications avec le Dr Gérald Kierzek, urgentiste.

Rédigé le

Urgences : à quoi sert l'examen neurologique ?


- Chronique du Dr Gérald Kierzek, urgentiste, du 3 octobre 2012 -

  • À quoi sert l'examen neurologique ?

Dr Gérald Kierzek : "L'examen neurologique sert à vérifier cliniquement, c'est-à-dire avec ses mains, sa vue, éventuellement son stéthoscope ou son marteau à réflexe, si tout va bien sur le plan neurologique (pas psychiatrique). On va donc rechercher toute anomalie qui signerait une pathologie au niveau du système nerveux, cerveau, moelle épinière ou encore nerfs plus périphériques (pour la douleur ou la motricité). Si vous avez un saignement ou encore un AVC au niveau du cerveau, la conduction nerveuse ne se fait plus et l'examen neurologique est perturbé.

"On réalise cet examen systématiquement chez tout patient qui se plaint d'un symptôme "neurologique" (maux de tête, vertiges, traumatisme crânien…). Vous pouvez par exemple venir pour une chute et une entorse, mais il est fondamental de vérifier qu'un malaise n'a pas provoqué cette chute."

  • L'examen neurologique fait-il partie intégrante de la consultation, comme l'examen du cœur par exemple ou des poumons ?

Dr Gérald Kierzek : "Oui, et en fonction du motif de venue, cet examen sera plus ou moins poussé. On peut très rapidement et simplement en regardant la personne et en lui faisant réaliser quelques gestes se faire une idée assez précise de l'état neurologique.

"Par exemple, le fait de discuter avec le patient ou de l'écouter permet à l'urgentiste d'évaluer son état de conscience, de juger de la cohérence de ses propos, mais aussi de voir que le patient ne présente pas de paralysie faciale, ni de troubles de l'élocution. Les signes de l'AVC sont justement une paralysie faciale ou un trouble de l'élocution (dans ce cas il faut immédiatement appeler le 15).

"Avec un peu d'habitude, l'urgentiste peut aussi repérer si les yeux du patient bougent normalement et si ses pupilles sont symétriques. Cela teste les paires crâniennes qui sont des nerfs qui partent de la base du crâne."

  • Le médecin demande de réaliser des gestes ou des grimaces : à quoi cela sert-il ?

Dr Gérald Kierzek : "On demande au patient de faire l'épreuve des marionnettes ou encore doigt-nez les yeux fermés. Cela permet de tester la coordination et de repérer des lésions au niveau de la base du cerveau que l'on appelle le cervelet. Cela peut paraître un peu bizarre mais cet examen est fondamental pour explorer cette zone du système nerveux. De même les grimaces testent le nerf facial, comme froncer les sourcils, par exemple. On ne se moque donc pas de vous quand on demande cela aux Urgences !"

  • Cet examen neurologique ne remplace-t-il pas le scanner ?

Dr Gérald Kierzek : "Non, cet examen neurologique ne remplace pas le scanner, mais il permet de décider quand il faut faire un scanner. Le meilleur exemple est le traumatisme crânien. Si vous avez reçu un coup sur la tête, votre médecin ne vous fera pas passer de scanner systématiquement. Il doit vous faire un examen clinique. Et seulement si cet examen est perturbé, le scanner est indiqué.

"Il faut bien se rendre compte que faire des examens radiologiques (avec des rayons X) trop fréquemment irradie inutilement et peut avoir des effets secondaires. Il est donc préférable de s'en passer, si on peut, en toute sécurité et l'examen clinique le permet. Et cela n'est pas non plus négligeable sur le plan des dépenses de santé !"

 

En savoir plus


Sponsorisé par Ligatus