Une femme décède de légionellose après une visite chez le dentiste

Une femme italienne est morte d'une légionellose, contractée suite à des soins dentaires de routine. La revue médicale The Lancet a rapporté ce cas très rare qui serait le premier du genre.

Rédigé le

Une femme décède de légionellose après une visite chez le dentiste
Une femme décède de légionellose après une visite chez le dentiste

La femme de 82 ans, sans maladie sous-jacente, avait été admise en soin intensif pour une forte fièvre associée à un stress respiratoire. Une légionellose avait rapidement été diagnostiquée. Malgré une antibiothérapie initiée immédiatement, la patiente est décédée d'un choc septique en deux jours.

Des bactéries dans l'eau sous pression du cabinet dentaire

Durant les jours précédant l'apparition de ses symptômes, la patiente n'avait quitté son domicile que deux fois, à chaque fois pour se rendre chez le dentiste. L'analyse d'échantillons d'eau du cabinet, où elle avait subi des soins, a mis en évidence la présence de légionnelle dans le système d'eau sous pression utilisé par le dentiste dans la bouche du patient. Des bactéries identiques à celle ayant causé la mort de la patiente. L'eau pulvérisée par les instruments à haute pression est donc la source la plus probable de l'infection.

L'Istituto Superiore di Salute de Rome a indiqué qu' "à sa connaissance, aucun cas de maladie du légionnaire n'avait été associé à des soins dentaires jusqu'à présent."

L'article recommande, en conséquence, d'utiliser des filtres, de l'eau stérile ou désinfectée plutôt que de l'eau du robinet dans ce type de soins.

Une maladie parfois mortelle

La légionellose est une forme de pneumopathie grave et parfois mortelle. Elle est provoquée par une bactérie, Legionella pneumophila, et parfois par d'autres espèces de légionelles. La bactérie vit dans l'eau et colonise les réseaux de distribution d'eau chaude et froide entre 20 et 50 ºC. Elle contamine les tours aéroréfrigérantes des systèmes de climatisation, les réseaux de distribution d'eau chaude et froide, les humidificateurs, les bains bouillonnants et divers autres dispositifs contenant de l'eau. L'infection résulte de l'inhalation de gouttelettes d'eau contaminées. A noter qu'il n'y a pas de transmission directe interhumaine.

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus