Un traitement contre l'obésité effectif chez les singes

Des chercheurs américains ont développé un traitement qui entraînerait la destruction des cellules graisseuses. Expérimenté chez des singes obèses, ces derniers ont perdu 11 % de leur poids.

Rédigé le

Un traitement contre l'obésité effectif chez les singes
Un traitement contre l'obésité effectif chez les singes

Pour le Dr Renata Pasqualini, professeur au centre Anderson de Houston et principal auteur de l'étude, l'adipotide pourrait constituer un traitement non chirurgical pour réduire les tissus adipeux. En effet, l'étude publiée dans la revue Science Translational Medicine a porté sur l'impact de la molécule sur des singes rhésus obèses.

L'adipotide est une peptide qui se fixe sur les vaisseaux sanguins nourriciers et entraîne la mort de la cellule graisseuse. Ce mécanisme d'action est différent des médicaments anti-obésité actuels qui régulent l'appétit ou empêchent l'absorption des graisses, qui ont des effets indésirables importants. À la suite du traitement avec l'adipotide, les singes ont perdu 10 % de leur poids. Les primates se sont remis à grossir à la fin du traitement. Les scientifiques ont l'espoir d'en faire rapidement une nouvelle classe de médicaments pour l'homme après ce succès, le singe étant biologiquement plus proche de l'homme que la souris qu'on utilise habituellement pour les expériences.

Selon le Dr Wadih Arap, un des co-auteurs de la publication, l'obésité est un facteur de risque majeur de cancer, et les personnes en souffrant supportent moins bien la chirurgie, la radiologie ou la chimiothérapie.

L'adipotide aurait des effets néfastes sur les reins mais "légers et réversibles" selon les chercheurs. Ils devront d'abord procéder à des essais cliniques afin de valider la molécule en vue d'une commercialisation.

Source : AFP

Photo : Fat Meerkat (Damien du Toit/Flickr)

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :