Un milliard d'euros pour modéliser le cerveau humain

L'Human Brain Projet (HBP), ambitieux programme visant à modéliser entièrement le cerveau humain sur ordinateur, s'est vu attribué le 28 janvier 2013 l'une des deux bourses de cinq cent millions d'euros mises en jeu par la Commission européenne dans le cadre d'une compétition internationale. Conditionné au versement d'une somme similaire par les Etats ou l'industrie durant les dix prochaines années, le HBP se trouve désormais virtuellement à la tête d'un budget d'un milliard d'euros.

Rédigé le , mis à jour le

Un milliard d'euros pour modéliser le cerveau humain
Un milliard d'euros pour modéliser le cerveau humain

Des 21 laboratoires concourant au défi Future and Emerging Technologies Flagships (FET) organisé par la Commission européenne, il ne pouvait y avoir que deux lauréats. C'est désormais officiel : l'un d'eux sera le projet Human Brain (HBP), coordonné par le professeur Henry Markram de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse).

Les scientifiques se donnent jusqu'à 2023 pour modéliser le cerveau humain

Allodocteurs.fr vous avait déjà présenté cet impressionnant programme, destiné à regrouper 83 organisations dans 23 pays, dont 16 européens, autour d'une idée digne d'un roman de science-fiction : réaliser d'ici 2023 la simulation informatique de l'ensemble des interactions existantes entre les 100 milliards de neurones qui composent le cerveau humain. Outre des applications directes en neurosciences et en médecine, le HBP serait susceptible de révolutionner la façon dont les systèmes informatiques sont imaginés et conçus.

Dans les mois qui viennent, les différents partenaires de l'HBP négocieront un accord détaillé avec la Communauté portant sur une première phase de lancement de deux ans et demi (2013 à mi-2016). Un premier versement de 54 millions sera réalisé dans le courant de l'année 2013.

Au total, en fonction du budget pluriannuel de l'UE pour 2014-2020, le HBP pourra recevoir jusqu'à 500 millions d'euros provenant de fonds européens sur une période de dix ans, à condition que les Etats ou l'industrie le cofinancent à même hauteur.

Le second lauréat de la bourse FET est un projet destiné à identifier les propriétés du graphène, un matériau récemment découvert, à la fois conducteur, flexible et résistant. Les structures de graphène pourraient notamment trouver des applications en médecine et en optique, par exemple avec la création de rétines artificielles.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :