Timidité : de l'impolitesse ?

Ma timidité passe pour de l'impolitesse, en effet lorsque j'entre dans une pièce, mon bonjour est inaudible, il refuse de sortir ! Que faire ?

Rédigé le , mis à jour le

Timidité : de l'impolitesse ?

Les réponses avec le Pr. Antoine Pelissolo, psychiatre à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) :

"C'est une part importante que de bien faire comprendre que les timides ont souvent tendance à se mettre en retrait et donc à ne pas communiquer. Par définition, pour être apprécié des autres, pour être considéré comme quelqu'un de bien ou quelqu'un de poli en l'occurrence, il faut communiquer. Donc ne pas communiquer, c'est perdre des points à ce niveau-là.

"C'est un apprentissage tout simplement. Apparemment à certains âges, jeunes et adolescents, certaines personnes n'ont pas appris tout simplement, c'est-à-dire que leurs parents ne leur ont pas dit de dire bonjour très fort quand on rentre dans un magasin ou ailleurs. Cela ne fait pas partie des choses qu'on apprend à l'école spontanément. Donc ça, on le réapprend, on s'entraîne tout simplement, c'est une question de pratique.

"C'est assez rare d'être timide et bon communicant mais on peut apprendre à améliorer ses compétences. Quand on est anxieux, l'anxiété peut être très forte et dans ce cas-là, cela peut inhiber clairement les comportements. On n'est pas très bon communicant quand on est anxieux.

"Cela peut rendre agressif. Très souvent, on rentre dans des espèces de rapport de force. On a l'impression que l'autre va être agressif donc on prend les devants et on va exprimer comme on peut sa difficulté."

En savoir plus :

Questions/Réponses :

* Les réponses avec le Pr. Antoine Pelissolo, psychiatre à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris)