Palpation testiculaire : briser le tabou par les ''cuys''

Messieurs, voici une expérience pour laquelle vous êtes un cobaye tout désigné… Dans une vidéo déjà vue par plus de 440.000 personnes, une association canadienne vous apprend à prendre soin des cuys, de charmantes boules de poils à la santé fragile.

Rédigé le

Palpation testiculaire : briser le tabou par les ''cuys''
Palpation testiculaire : briser le tabou par les ''cuys''

Si le cancer des testicules ne représente que 1 à 2 % des cancers masculins, il s'agit toutefois du cancer le plus fréquent chez les hommes âgés de 15 à 35 ans. En augmentation dans la plupart des pays occidentaux, il frappe près de 2.000 hommes chaque année.

Comme pour le cancer du sein, l'un des meilleurs moyens de dépister précocement ce cancer est l'autopalpation.

Le sujet est sérieux, mais la localisation de ce cancer rend la communication autour de ce thème quelque peu épineuse.

L'association Cancer Testiculaire Canada a contourné le problème avec brio, en parlant de tout autre chose : plutôt que de testicules, pourquoi ne pas parler de cuys ?


Le merveilleux monde des Cuys

Des examens réguliers permettent de détecter le cancer à temps. La plupart du temps, et surtout à un stade précoce, la chirurgie, qui consiste en l'ablation du testicule malade, permet la rémission du patient.

Afin d'éliminer le risque de  dissémination des cellules cancéreuses, les chirurgiens doivent aussi enlever certains ganglions lymphatiques. Des traitements sont également utilisés lorsque ces ganglions sont atteints.

En savoir plus sur les cuys le cancer testiculaire :