Ménopause : les nouvelles recommandations pour les traitements

La Haute Autorité de Santé (HAS) a publié ses nouvelles recommandations concernant les traitements hormonaux des symptômes de la ménopause.

Rédigé le

Entretien avec le Dr Alain Tamborini, gynécologue

Bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, sécheresse vaginale ou encore problèmes urinaires, les symptômes de la ménopause sont nombreux et ils apparaissent aux alentours des 50 ans.

Ces dernières années, la dangerosité des traitements hormonaux a fait polémique. En juillet 2002, une étude américaine, la Women's Health Initiative (WHI), a conclu à l'augmentation des risques de cancer du sein, des risques thrombo-emboliques et cardiovasculaires.

En France, ces résultats ont fait chuter de plus de 70%, en dix ans, le nombre de femmes recevant un traitement pour les symptômes de la ménopause.

Aujourd'hui, la HAS (Haute Autorité de Santé) émet de nouvelles recommandations sur la prise des traitements hormonaux nécessaires pour les femmes les plus gênées par ces symptômes. Les recommandations de la HAS vont dans le même sens que celles de 2008 : à savoir la poursuite des traitements mais à plus faibles doses et sur des durées les plus courtes possibles.

Dans son rapport, la HAS rappelle que les risques connus de ces traitements existent. Mais il met aussi en avant le bénéfice réel du traitement. C'est la raison pour laquelle il préconise des traitements hormonaux les plus ajustés possibles, qui doivent être réévalués au moins une fois par an, avec des réajustements qui prendraient en compte l'évolution du rapport bénéfice/risque pour chaque femme.

Depuis dix ans, de très nombreuses études ont été publiées, en particulier concernant les suites de la WHI, de nouvelles analyses des résultats ainsi que des données régulières de l"étude française E3N. Pour le Dr Tamborini : "Nous sommes maintenant dans le temps de la raison : avec des précautions d'emploi et une certaine vigilance, le traitement hormonal de la ménopause conserve une place de choix". Il ajoute que ce traitement est irremplaçable dans la prise en charge des bouffées de chaleur.

En savoir plus sur la ménopause

Sponsorisé par Ligatus