Les secrets du cerveau : le processus de lecture enfin décrypté

Combien de neurones sollicitons-nous pour lire une phrase ? Cette tâche simple en apparence, mobilise de nombreux neurones dans des zones du cerveau éloignées les unes des autres.

Rédigé le

Les secrets du cerveau : le processus de lecture enfin décrypté
Les secrets du cerveau : le processus de lecture enfin décrypté

A Lyon une équipe de l'Inserm a essayé de comprendre les mécanismes de la lecture. Les chercheurs ont profité de la phase de repérage chez les patients opérés de l'épilepsie. Pendant une semaine, les malades ont des électrodes insérées directement dans le cerveau. Cela permet de localiser les zones responsables de l'épilepsie.

Electrodes insérées directement dans le cerveau des malades épileptiques
Dans le cerveau d’une personne qui lit, plusieurs zones interagissent pour accéder au sens du texte

Pendant cette période, l'équipe du  Centre de recherche en neurosciences, dirigé par Jean-Philippe Lachaux, a décidé de réaliser une expérience. L'idée était de faire lire un conte de fées à ces patients et d'observer l'activité électrique produite par les neurones dans le cerveau.

"C'est une question que l'on se pose depuis 20 ans, mais le matériel à notre disposition ne nous le permettait pas. Là, on a profité de l'occasion. On savait déjà que certaines zones du cerveau étaient impliquées dans l'analyse de texte, c'est-à-dire dans le simple fait de déchiffrer des mots, et d'autres zones impliquées dans la compréhension de ces mots", explique Jean Philippe Lachaux.

Mais la nouveauté c'est que cette équipe a pu observer la mise en communication de ces régions du cerveau. "Concrètement, on a vu la courbe représentant la région 1 et la courbe représentant la région 2 se superposer", poursuit le chercheur. "Les résultats montrent que les composantes rapides de l'activité neuronale mesurée dans les aires de la lecture varient de façon corrélée lorsque ces dernières doivent interagir, notamment lors de l'accès au sens du texte."

Cette découverte va permettre de découvrir petit à petit les processus de la mémoire ou de la perception . A terme, les chercheurs espèrent également mieux comprendre certaines maladies neurologiques liées à un défaut de transmission entre ces différentes zones du cerveau.

 

Source : "Long-Distance Amplitude Correlations in the High Gamma Band Reveal Segregation and Integration within the Reading Network", The Journal of Neuroscience, 9 May 2012, 32(19): 6421-6434; doi: 10.1523/​JNEUROSCI.4363-11.2012

Sponsorisé par Ligatus