Le kamasutra, la recherche universelle du plaisir

La pinacothèque de Paris organise pour la première fois au monde une exposition sur le kamasutra. Plus de 350 œuvres provenant de collections privées et de musées indiens ont été réunies pour illustrer cet ouvrage majeur de l'hindouisme médiéval. L'exposition, déconseillée aux mineurs, se tiendra jusqu'au 11 janvier 2015.

Rédigé le

Le kamasutra, la recherche universelle du plaisir

La légende dit que Nandi le taureau aurait épié les ébats amoureux du dieu Shiva et de son épouse Pârvatî et les aurait rapportés aux sages. Ainsi serait né un des quatre piliers de l'hindouisme : le kamasutra.

Le kamasutra est avant tout un ouvrage spirituel qui invite à la connaissance intérieure à travers les plaisirs du corps dans le seul but d'atteindre le salut. Le plaisir sexuel fait partie de la philosophie hindoue. Alors comme une initiation érotique, l'exposition illustre les sept livres que compte le kamasutra grâce à des sculptures, des peintures ou encore à des bas-reliefs d'édifices religieux venus de différentes régions de l'Inde.

Mais depuis le IVe siècle, celui qui a le plus inspiré les artistes est sûrement le deuxième livre, celui consacré aux 64 positions sexuelles : "Si vous regardez ces positions, vous constaterez que les artistes ont pris une grande liberté. Certaines positions sont absolument incroyables et aucun être humain ne peut avoir des relations sexuelles comme celles-là. Il faut de l'imagination", explique Alka Pande, commissaire de l'exposition.

Si le deuxième livre évoque les relations entre une femme et un homme, les six autres livres abordent sans tabou des thèmes comme la séduction de femmes mariées, le pouvoir des courtisanes ou encore les relations homosexuelles. Dans le kamasutra, tous les plaisirs sont dans la nature sans oublier celui de la femme.

Par la variété des thèmes qu'il évoque, par sa façon d'aborder librement les relations sexuelles, le kamasutra reste une œuvre d'une grande modernité. Il parle du plaisir sexuel et c'est probablement ce qui donne à cet ouvrage et à l'exposition une portée intemporelle et universelle.

Y aller :

VOIR AUSSI