Le droit au sport, au même titre que le droit à la santé ou à l'éducation !

En raison de la place croissante du sport dans la société française, le droit au sport doit être garanti au même titre que le droit à la santé ou à l'éducation, estiment les auteurs d'un rapport remis par la fondation Terra Nova, proche du PS. 

Rédigé le

Le droit au sport, au même titre que le droit à la santé ou à l'éducation !
Le droit au sport, au même titre que le droit à la santé ou à l'éducation !

Ce rapport, qui propose l'instauration d'un droit au sport et la création d'un statut du bénévole, est issu de la réflexion d'un groupe de travail présidé par Georges Vigarello, directeur de recherche à l'EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales) et dont faisait partie la ministre des Sports, Valérie Fourneyron.

Il reposerait en principe "sur la garantie d'un égal accès aux installations sportives pour tous, notamment dans les zones territoriales sous-dotées en équipement sportif", écrivent les auteurs de ce document, dont l'AFP a obtenu une copie.

Ils jugent également nécessaire une démocratisation pour ceux qui sont éloignés d'une possible pratique par des obstacles liés à leur culture, leur mode de vie, leur statut social ou leurs ressources financières.

Un effort doit par ailleurs être mené sur la féminisation, 17 % des femmes étant licenciées contre
38 % des hommes et seules 24 % des 8 millions de compétiteurs étant des femmes.

De manière générale, accroître la pratique sportive des Français permettrait d'en retirer des bénéfices sanitaires et sociaux, mais aussi économiques, selon les auteurs, qui rappellent que le sport représentait 1,7 % du PIB en 2006.

A lire aussi :