Jusqu'à quel âge peut-on prendre un THS pour éviter les risques d'ostéoporose ?

Idéalement jusqu'à quel âge doit-on prendre un traitement hormonal substitutif pour éviter les risques d'ostéoporose ?

Rédigé le , mis à jour le

Jusqu'à quel âge peut-on prendre un THS pour éviter les risques d'ostéoporose ?

Les réponses avec le Dr Florence Trémollières, endocrinologue :

"Cette question fait encore l'objet d'une petite polémique puisque les détracteurs du traitement hormonal disent qu'il est inutile de prendre un traitement hormonal en prévention de l'ostéoporose puisqu'il ne sera pas possible de le garder très longtemps, eu égard à une augmentation du risque de cancer du sein. Et à l'arrêt du traitement hormonal, tout repart à zéro. Mais maintenant nous avons d'autres alternatives pour la prise en charge de l'ostéoporose. Il est donc conseillé de prendre un traitement de cinq à sept ans au minimum et ensuite il faut voir comment cela évolue.

"Certaines femmes, dont on peut considérer que leur balance bénéfice-risque reste positive, vont pouvoir continuer le traitement. Pour d'autres, si on considère que la durée a été suffisamment longue ou qu'elles ne souhaitent plus le poursuivre, on dispose d'autres traitements de l'ostéoporose qui peuvent être utilisés en relais du traitement hormonal, ce que l'on n'avait pas il y a vingt ans. C'est un peu toute l'ambiguité qui demeure par rapport à cette prise en charge de l'ostéoporose. Or, ces alternatives dont nous disposons sont beaucoup plus appropriées pour les femmes de 60-65 ans qu'elles ne le sont à 50 ans."

En savoir plus sur la ménopause

Dossier :

Questions/réponses

Sponsorisé par Ligatus