Fibromyalgie : peut-on nier son existence ?

Mon médecin nie l'existence de la fibromyalgie et dit qu'on emploie ce mot quand on ne peut expliquer les causes de maux. Que penser ?

Rédigé le , mis à jour le

Fibromyalgie : peut-on nier son existence ?

Les réponses avec le Dr Alain Serrie, médecin de la douleur à l'hôpital Lariboisière (Paris) :

"On peut à un moment donné raisonner de cette façon-là en disant : on essaye de trouver une cause. Mais ce n'est pas comme ça que ça se passe en réalité. Il y a des éléments positifs, c'est quand même un état douloureux musculaire permanent. Il y a une fatigue, il y a des troubles du sommeil. Il y a quand 90 % de fatigue quand on est fibromyalgique. La douleur est quasi constante, c'est du 100 %. Les troubles du sommeil, c'est 85 %. Le dérouillage matinal est aussi systématique. Donc ce sont des éléments extrêmement positifs qui construisent le diagnostic. C'est ça qui nous aide. C'est positif parce que ça nous amène à y penser et à faire le diagnostic.

"Après on fait un bilan et le bilan est négatif. On ne retrouve rien. Le bilan biologique est normal. Mais il faut quand même dire qu'il y a une prédominance féminine. Ces 90 % sont des femmes. On ne sait pas pourquoi : est-ce qu'il y a des facteurs hormonaux, des facteurs de prédisposition ? Tout ce qu'on sait, c'est que les éléments psychologiques rentrent en ligne de compte et que ça peut être la porte d'entrée, comme les chocs émotionnels et événements de vie.

"Mais ce n'est pas uniquement ça. Ce n'est pas tout le temps ça. Par contre, ce que l'on sait aussi, c'est par exemple que la prédominance chez la femme, la prévalence, est de 3,4 alors que chez l'homme, c'est 0,3. On sait aussi qu'en médecine générale, c'est de 2 à 5 % des patients et en rhumatologie, c'est 10 à 25 %.

"On n'est pas du tout dans le cadre de l'hystérie, on est dans le cadre de la fibromyalgie.

"Les points spécifiques douloureux sont une aide mais ce n'est pas suffisant, ça permet d'orienter pour le médecin qui n'en voit pas beaucoup, qui n'est pas confronté à ça. Mais si j'appuie fort sur n'importe quel patient à ces points-là, il va avoir des douleurs et je vais retrouver 11 points sur 18. Donc ce n'est pas uniquement ça."

En savoir plus :

Questions/Réponses :

  • Comment faire comprendre à mon entourage que je souffre de fibromyalgie, que malgré les apparences, je ne suis plus la même ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Les implants neuro-stimulateurs sont-ils une bonne alternative aux médicaments qui ont des effets secondaires ? Est-ce douloureux ?
    Que pensez-vous des rayons magnétiques pulsés pour soulager la fibromyalgie et l'arthrose ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Comment distinguer la fibromyalgie de la multitude de maladies dont le seul indice est la douleur ?
    Voir la réponse en vidéo**

  • A-t-on déterminé l’origine de la fibromyalgie ?
    Voir la réponse en vidéo**

  • Pourquoi est-il si difficile d’obtenir une Affection de Longue Durée (ALD) pour la fibromyalgie ? Mon médecin a dû me déclarer dépressive auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) ! La fibromyalgie peut-elle conduire à une immobilisation totale ?
    Voir la réponse en vidéo**

* Les réponses avec le Dr Alain Serrie, médecin de la douleur à l'hôpital Lariboisière (Paris)
** Les réponses avec le Dr Patrick Sichère, rhumatologue, responsable du comité de lutte contre la douleur aux hôpitaux de Saint-Denis

Dans le forum :