Bisphénol A : une nouvelle mise en garde pour les tickets de caisse

Les tickets de caisse seraient la deuxième source la plus importante d'exposition au bisphénol A après l'alimentation, selon un rapport préliminaire publié par l'Autorité européenne pour la sécurité des aliments (EFSA).

Rédigé le , mis à jour le

Bisphénol A : une nouvelle mise en garde pour les tickets de caisse
Bisphénol A : une nouvelle mise en garde pour les tickets de caisse

C'est au tour de l'Autorité européenne pour la sécurité des aliments de pointer du doigt des risques d'exposition du bisphénol A potentiellement présent sur les tickets de caisse. Dans son rapport préliminaire, les experts de l'EFSA affirment que les papiers thermiques pourraient être la seconde source d'exposition à ce perturbateur endocrinien qui entrave le bon fonctionnement hormonal.

Le bisphénol A est présent dans la plupart des emballages alimentaires en plastique. Les personnes les plus sensibles à cette molécule sont les femmes enceintes et les enfants.

Cependant, "des incertitudes quant à la source d'exposition du papier thermique ont toutefois été soulevées et des données supplémentaires doivent être recueillies, en particulier sur l'absorption cutanée du BPA et les habitudes de manipulation des tickets de caisse", mentionnent les rapporteurs.

Un projet d'évaluation sur l'exposition va être mis en place entre le 25 juillet et le 15 septembre 2013. Les experts pourront y soumettre leurs observations.

Pour limiter l'usage de cette substance chimique, la France a indiqué en avril qu'elle allait proposer à la Commission européenne d'interdire le bisphénol A des tickets de caisse.

Par mesure de précaution, la fabrication et la commercialisation des biberons contenant du bisphénol A sont interdites depuis janvier 2011 en Europe. Cette interdiction doit s'étendre à tous les contenants alimentaires à partir de juillet 2015 en France.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :