Benzodiazépines : faut-il limiter leur prescription aux psychiatres ?

Pourquoi les généralistes sont-ils autorisés à prescrire des benzodiazépines ? Limiter leur prescription aux psychiatres n'éviterait-il pas les abus ?

Rédigé le , mis à jour le

Benzodiazépines : faut-il limiter leur prescription aux psychiatres ?

Les réponses avec le Dr Sarah Coscas, psychiatre-addictologue :

"Les médecins généralistes sont face aux malades au quotidien. Le traitement est tellement efficace à court terme qu'il serait dangereux d'enlever la prescription de benzodiazépines aux médecins généralistes. Les benzodiazépines sont très utiles, ce sont de bons médicaments. Concernant la formation, il y a en effet une certaine banalisation mais il ne faut pas donner la faute entièrement aux médecins généralistes.

"Il y a aussi un nomadisme médical, les patients vont voir plusieurs médecins. Il y a même de la délinquance avec de fausses ordonnances… Il ne faut donc pas retirer la prescription de benzodiazépines aux médecins généralistes mais il faut qu'il y ait une formation et une sensibilisation. Cela commence à se mettre en place mais il y a en effet une banalisation de cette prescription. Il est plus simple de prescrire un anxiolytique que de savoir pourquoi un patient est angoissé. La prescription de benzodiazépines est donc devenue une solution de facilité."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :