11-Septembre : augmentation du nombre de cancers en 2013

Les fumées et les poussières dégagées lors de l'effondrement des tours jumelles le 11 septembre 2001 continuent de faire des victimes. Plus de 2.500 nouveaux cas de cancers ont été répertoriés en 2013, un chiffre en hausse par rapport à l'année précédente.

Rédigé le

11-Septembre : augmentation du nombre de cancers en 2013
11-Septembre : augmentation du nombre de cancers en 2013

Treize ans après l'attentat du 11 septembre 2001, le nombre de victimes augmente toujours. Selon les chiffres du New York Post, fournis par le Programme de santé du World Trade Center à l'Hôpital Mount Sinai, 2.518 nouveaux cas de cancers ont été répertoriés en 2013 chez les secouristes et travailleurs (policiers, pompiers, employés de la ville, volontaires…) ayant participé aux opérations de sauvetage et de déblaiement. Un chiffre en hausse par rapport à l'année précédente où 1.140 cas de cancers avaient été rapportés.

Ces cancers s'expliquent par l'exposition aux particules carcinogènes contenues dans les poussières et la fumée. Il s'agit principalement d'hydrocarbures polycycliques aromatiques ou encore de dioxines.

Selon les études épidémiologiques, les travailleurs du 11 septembre ont développé des cancers de la prostate, de la thyroïde, des leucémies et de multiples mélanomes avec des taux plus élevés que le reste de la population. 

Le 30 juin 2014, le Fonds d'indemnisation des victimes du 11 septembre avait reçu 1.145 demandes. 881 d'entres elles ont été jugées admissibles, parmi lesquelles se trouvent celles de 17 résidents et de 5 visiteurs. Pour le moment, 115 demandeurs ont reçu au total 50,5 millions de dollars d'indemnisation. 

Source : 2,500 Ground Zero workers have cancer, Susan Edelman, New York Post, 27 juillet 2014. 

VOIR AUSSI :

Sponsorisé par Ligatus