1. / Sexo
  2. / Homme
  3. / Pénis

Un petit pénis a-t-il un impact sur le plaisir féminin ?

De nombreux hommes trouvent leur pénis trop petit et craignent de ne pas donner assez de plaisir à leur partenaire. Pourtant une sexualité décomplexée et épanouie ne dépend pas de la taille des organes  !

Rédigé le , mis à jour le

Un petit pénis a-t-il un impact sur le plaisir féminin ?
Un petit pénis a-t-il un impact sur le plaisir féminin ?

Près d'un homme sur deux* estimerait avoir un petit pénis (cet article n'aborde pas le micropénis d'une taille inférieur à 7 cm en érection). Ils ont souvent une image faussée de la taille "normale"  et ils craignent de ne pas pouvoir donner assez de plaisir à une femme.

Pourtant, une étude avait montré que près de 85% des femmes étaient satisfaites de la taille du pénis leur partenaire. Rassurant, non ?

Le clitoris est l'organe du plaisir chez la femme, ce qui implique que la taille du pénis n'a pas de retentissement sur le plaisir féminin. Le vagin est une cavité virtuelle, extensible sous l'effet de l'excitation sexuelle. C'est un "fourreau" qui s'adapte à la taille du pénis. Il a une taille de 8 cm en moyenne au repos, 12 cm en cas d'excitation. Même lors de la pénétration, c'est la racine interne du clitoris, sorte de double arche qui entoure la partie inférieure du vagin, qui interviendrait lors de l'orgasme.

Par ailleurs, un pénis de grande taille n'est absolument pas la garantie de donner davantage de plaisir à la partenaire. Il peut arriver que certains femme l'apprécient particulièrement, quand la simulation du col de l'utérus, au fond du vagin lui procure du plaisir. Mais si leur partenaire leur donne du plaisir différemment, ce ne sera pas un problème dans la très grande majorité des cas.

Se mettre en condition... 

Différents facteurs, comme le froid, le stress et le surpoids, influencent par effet d'optique la taille du sexe. "Le froid comme le stress ont des effets sur la taille ! confirme le Dr Faix, urologue sexologue, responsable du Comité d'andrologie et de médecine sexuelle de l'Association Française d'Urologie. La verge est composée en grande partie de fibres musculaires lisses, un type de fibre musculaire qui réagit au froid ou au stress. Les fibres se contractent en réaction et elles réduisent la taille de la verge. Celle-ci se rétracte alors de façon plus ou moins importante." Faire l'amour avec une température ambiante suffisante est donc important (ou en restant en partie habillé si ce n'est pas le cas).

Pour lutter contre le stress ou l'angoisse de performance, un travail en amont, seul ou avec l'aide d'un sexologue. est intéressant. Si la taille du pénis est un complexe, un soutien psychologique est le bienvenu pour retrouver un rapport épanouissant à son corps. 

Quand il y a un surpoids, la base du pénis peut semblée enfouie et par effet d'optique, le sexe parait moins grand. Garder ou retrouver un poids de forme est donc bénéfique à la fois sur l'aspect visuel mais aussi sur l'érection

Adopter les bonnes pratiques

En pratique, ce n'est pas la taille du sexe qui fait d'un homme un partenaire sexuel apprécié.

La stimulation du clitoris offre des sensations voluptueuses quand elle est effectuée selon les goûts de la personne. Lui demander de montrer ce qu'elle souhaite est toujours préférable à des caresses qui laissent de marbre. Lors de la pénétration, privilégier les positions profonde et/ou le clitoris est accessible permet de doubler les plaisirs : la femme sur l'homme allongé sur le dos, l'enclume (la femme est allongée sur le dos, les jambes posées sur les épaules du partenaire et relativement serrées ), la sodomie.

De nombreux hommes accordent beaucoup (trop) d'importance à la pénétration : or il existe mille et une façons de prendre du plaisir à deux, comme la masturbation, le cunnilingus et la fellation, le massage érotique, les douches ou bains voluptueuses à deux, ou encore les sextoys. D'ailleurs, quelle que soit la taille du pénis, les études montrent que la majorité des femmes ont un orgasme avec la masturbation du clitoris, seules 18 à 30% des femmes jouissent avec la pénétration seule). Des données plutôt rassurantes...

L'orgasme étant un "égoïsme partagé" pour reprendre la formulation de Sylvain Mimoun, se concentrer sur son propre plaisir est également important pour que l'un comme l'autre fassent le plein d'endorphines et n'aient qu'une envie : recommencer...

* Penile size and the small penis syndrome,  BJUI. Wyle. 2017. https://doi.org/10.1111/j.1464-410X.2007.06806.x