1. / Se soigner
  2. / Vaccins

Nouveau calendrier vaccinal 2017 : êtes-vous à jour ?

Chaque année, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) organise la Semaine de la vaccination, destinée à informer et sensibiliser le public. L'événement a lieu du 23 au 29 avril 2017. Le ministère de la Santé vient par ailleurs de publier le nouveau calendrier des vaccinations, avec quelques nouveautés...

Rédigé le , mis à jour le

Entretien avec le Dr Christine Jestin, responsable unité chargée des risques infectieux de l'Agence Santé Publique France

Le thème de cette onzième Semaine européenne de la vaccination est la mobilisation autour de la vaccination au fil des âges et de la vie.

La Semaine de la vaccination est un temps de communication et d’action en direction du public et des professionnels de santé pour promouvoir la vaccination. Cet événement a été créé en 2005 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et a lieu dans près de 200 pays aujourd’hui. Cette année, la date a été fixée du 23 au 29 avril 2017.

En France, la Semaine de la vaccination est coordonnée au niveau national par le ministère de la Santé et Santé publique France, et pilotée en région par les Agences régionales de santé (ARS).

En région, l'événement est organisé avec l’implication des professionnels de santé et de nombreuses structures : centres de vaccination, centres de protection maternelle et infantile, établissements de santé, organismes d'Assurance-maladie, mutuelles, collectivités territoriales et locales, autres services de l’État (Éducation nationale, Travail, Jeunesse et Sports…), associations, etc.

Nouveau calendrier vaccinal 2017

Le ministère de la Santé a publié le 24 avril 2017 le nouveau calendrier de vaccination avec plusieurs nouveautés concernant le papillomavirus, des méningites bactériennes dues à des méningocoques, la tuberculose et le pneumocoque.

A l’exception de la Guyane et de Mayotte (où la vaccination en période néonatale est maintenue), la vaccination contre la tuberculose (BCG) des enfants à risque est recommandée à partir de l’âge de 1 mois. La pratique d’une IDR à la tuberculine prévaccinale (test de diagnostic à la tuberculose) n’est requise que pour les enfants âgés de 6 ans ou plus (ainsi que dans des situations particulières). Le DTP (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite) est obligatoire et doit s'effectuer à 2, 4 et 11 mois. Les rappels de l’adulte pour le tétanos sont recommandés à âges fixes soit 25, 45, 65 ans et ensuite tous les dix ans.

Le vaccin contre la coqueluche doit se faire à l’âge de 2, 4 et 11 mois. Le rappel se fait à 25 ans. Les futurs parents sont particulièrement concernés car leur vaccin protège les nourrissons de moins de six mois dont la vaccination n’est pas complète. Pour l’hépatite B, la vaccination débute dès l’âge de 2 mois, mais peut être réalisée jusqu’à 15 ans. A partir de 16 ans, elle n'est recommandée que chez les personnes à risque. Le vaccin pneumococcique conjugué est recommandé à présent pour l’ensemble des enfants âgés de moins de 2 ans selon un schéma vaccinal de deux injections à 2 mois d’intervalle à l’âge de 2 mois (8 semaines) et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois.

La vaccination contre la rougeole-oreillons-rubéole (ROR) est recommandée pour tous les enfants à l’âge de 12 mois avec une deuxième dose entre 16 et 18 mois. Pour le papillomavirus, le vaccin concerne les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans avec un rattrapage jusqu’à 19 ans inclus. Ce vaccin est nouvellement proposé aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) jusqu’à 26 ans. Chez les jeunes filles et les jeunes femmes non vaccinées antérieurement, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) recommande d’initier la vaccination par le vaccin nonavalent (qui protège contre 9 souches de papillomavirus contre 4 pour le vaccin précédemment recommandé) qui sera prochainement disponible. Dans cette attente, cette vaccination de rattrapage peut être effectuée avec l’un des deux vaccins existants (Cervarix ou Gardasil).

L’âge de la première vaccination contre le méningocoque C, cause de méningite, est abaissé à titre transitoire à l’âge de 5 mois, avec une 2e injection à l’âge de 12 mois. Le vaccin tétravalent dirigé contre quatre agents de méningites (méningocoques de type A, C, Y et W), peut dorénavant être prescrit dès l’âge de 6 semaines.

La vaccin contre la grippe est recommandé chaque année pour les personnes à risque y compris les enfants à partir de 6 mois, les femmes enceintes et pour toutes les personnes âgées de 65 ans et plus. La vaccination contre le zona concerne les personnes âgées de 65 à 74 ans inclus.

Pour tout savoir sur les vaccins et les vaccinations obligatoires ou recommandées au cours de la vie : Vaccination Info Service

Sponsorisé par Ligatus