1. / Se soigner

Zoom sur les thérapies manuelles "alternatives"

Massages relaxants ou énergétiques, drainage lymphatique ou encore shiatsu... Les massages et autres techniques manuelles non conventionnelles sont nombreuses. Quelle est la différence entre ceux des kinésithérapeutes et les autres ? Existe-t-il des contre-indications ?

Rédigé le , mis à jour le

Zoom sur les thérapies manuelles
Zoom sur les thérapies manuelles "alternatives"
Sommaire

Le shiatsu

Le shiatsu en pratique

Arrivé en France dans les années 50, le shiatsu se pratiquait traditionnellement au Japon, à la fin des séances de judo, dans le but de détendre les judokas. Aujourd'hui, les praticiens proposant du shiatsu sont de plus en plus fréquents.

Le shiatsu est une médecine traditionnelle asiatique qui prétend rétablir les "énergies" dans le corps (la notion d'énergie étant purement symbolique). En japonais, shiatsu signifie pression des doigts. Cette discipline de détente consiste en des étirements et des pressions appuyées sur l'ensemble du corps.

Le but du shiatsu est d'enlever les blocages pour permettre à l'énergie de circuler librement dans le corps. En plus du travail de relaxation et de "réharmonisation des énergies", cette méthode vise à retrouver un bien-être tant physique que psychique.

La chiropractie

La chiropractie (chiropraxie) est une thérapie manuelle extrêmement controversée, établie sur des principes qui n'ont jamais fait la preuve de leur validité ou de leur pertinence. L'Académie de médecine ne reconnaît pas la chiropraxie, et met en garde "contre une pratique non contrôlée".

"Les méthodes manuelles à visée diagnostiques et thérapeutiques prônées par l’ostéopathie et la chiropraxie s’appuient, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, sur des a priori conceptuels dénués de tout fondement scientifique", précise-t-elle.

Selon le fondateur de la chiropratique, la subluxation (des "interférences" essentiellement localisées dans la colonne vertebrale) serait "la seule cause de toutes les maladie" et la manipulation chiropractique "le remède à toutes les maladies".

Les études scientifiques ont toutes échouées à identifier que les manipulations spécifiques à la chiropraxie soient efficaces pour le traitement de la moindre condition médicale, à l'exception de certaines lombalgies.

Selon des travaux de l'Inserm, "les lombalgies aiguës ou subaiguës, la chiropratique semble efficace, avec une efficacité d’un ordre de grandeur comparable à l’efficacité des traitements alternatifs (médicaments, chirurgies, kinésithérapie…)". Dans les cervicalgies, "l’efficacité n’apparaît également pas supérieure aux autres traitements possibles, avec un risque d’événement indésirable rare mais grave (accident vertébro-basilaire)".

La France compte 800 chiropracteurs en activité, soit cent fois moins que les kinésithérapeutes.

Le chi nei tsang

Lorsqu'on évoque la médecine traditionnelle chinoise, on pense le plus souvent à l'acupuncture ou au shiatsu. Pourtant, il existe d'autres techniques parmi lesquelles le chi nei tsang. Un massage "énergétique" du ventre visant à libérer les tensions et qui affirme pouvoir soulager les troubles digestifs.

Le chi nei tsang consiste à masser les organes internes du ventre. Pendant la séance, le praticien alterne effleurements et "points de pression" afin de réactiver le système digestif.

Pour prolonger les bienfaits du chi nei tsang et "améliorer leur transit", les pratiquants peuvent réaliser chez eux des gestes d'auto-massage.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus