1. / Se soigner
  2. / Prothèse
  3. / Prothèse de hanche

Prothèse de hanche : quelles sont les complications possibles ?

Quels sont les risques d'infections dues à ce genre d'opération ?

Rédigé le , mis à jour le

Prothèse de hanche : quelles sont les complications possibles ?

Les réponses avec le Dr Simon Marmor, chirurgien orthopédiste :

"Toute intervention peut se compliquer d'une infection. L'être humain est conçu de plus de bactéries que de cellules humaines. On en a sur la peau, le tube digestif… On vit en paix avec nos microbes tant qu'ils sont au bon endroit. Lors de l'intervention, un microbe peut tout à fait passer de la peau à la profondeur et infecter l'articulation ou alors cela peut se prolonger dans les jours qui suivent avec les soins et un microbe peut pénétrer dans l'articulation. Il y a un risque qui est de l'ordre de 0,5 à 1%. C'est faible mais c'est très grave car quand une prothèse est infectée, cela ne se soigne pas avec des antibiotiques comme une maladie bactérienne banale. Cela nécessite une nouvelle opération pour changer la prothèse et des antibiotiques sont administrés pendant six à douze semaines. C'est une vraie complication qu'il faut soigner sans attendre et dans les établissements spécialisés pour les infections.

"L'infection n'est pas la première complication, mais c'est une des complications les plus graves. En terme de fréquence, il y a un risque de déboîtement ce qu'on appelle la luxation. Elle peut surtout intervenir durant les premières semaines, le temps que les muscles récupèrent un tonus suffisant et que la cicatrisation se fasse en profondeur. La luxation correspond au déboîtement de la prothèse. La bille sort du cotyle, les gens le savent tout de suite parce qu'ils ne peuvent plus marcher, ça fait mal... Il faut se rendre à l'hôpital et le chirurgien va tirer pour la remettre en place, la plupart du temps sans ouvrir. La luxation est très rare, de l'ordre de 0,5%."