1. / Se soigner
  2. / Phytothérapie

L'harpagophytum est-il efficace sur les inflammations ?

L'harpagophytum, ça marche vraiment sur les inflammations ?

Rédigé le , mis à jour le

L'harpagophytum est-il efficace sur les inflammations ?

Les réponses avec le Dr Aline Mercan, médecin spécialiste des plantes médicinales, et avec Olivier Escuder, botaniste au muséum national d'histoire naturelle à Paris :

"L'harpagophytum est une plante que l'on trouve plutôt dans la partie méridionale de l'Afrique du Sud. On va utiliser la racine pour ses vertus anti-arthrose, anti-arthrite… La plupart du temps on l'utilise en poudre (poudre de racine) que l'on dilue dans de l'eau. On en fait en quelque sorte des cataplasmes. Mais on peut aussi l'utiliser en usage interne, en tisane ou en décoction.

"Dans les deux cas, que l'on fasse une infusion ou que l'on fasse une décoction, on fait toujours chauffer de l'eau jusqu'à ébullition. Lorsqu'on fait une infusion, on coupe l'eau dès qu'elle arrive à ébullition, on met la plante à l'intérieur et on laisse macérer dans l'eau très chaude pendant trois à cinq minutes en fonction de la plante. Alors que dans la décoction, on va laisser l'eau continuer à bouillir pendant un temps un peu plus important, en général cinq, dix voire quinze minutes. Souvent les infusions sont réservées aux plantes peu épaisses comme les feuilles, les fleurs ou alors les petites tiges… Les décoctions vont être plutôt utilisées pour les racines, pour les tiges plus larges, plus coriaces ou alors pour certains fruits qui ont besoin d'être complètement bouillis pendant plusieurs minutes pour exprimer complètement les principes actifs qui sont à l'intérieur.

"Les populations naturelles d'harpagophytum sont surexploitées depuis une vingtaine, une trentaine d'années. Mais heureusement depuis quelques années, on arrive à pouvoir faire des fermes d'élevage où l'harpagophytum est cultivé à très grande échelle. De ce fait les populations naturelles sont moins déprédées par des cueilleurs pas forcément légaux."

"Des entreprises ont tout de même des problèmes d'approvisionnement avec l'harpagophytum parce qu'apparemment la culture n'est pas suffisante pour couvrir tous les besoins. C'est une plante qui a un gros succès. Une alternative à l'harpagophytum est la scrofulaire noueuse. La scrofulaire noueuse est une plante qui pousse en France et cette plante contient des dérivés qui sont très proches des substances actives de l'harpagophytum. Et pour l'avoir testé avec des patients, on arrive avantageusement à remplacer l'harpagophytum avec cette plante sur des indications rhumatismales même si au départ cette plante était plutôt utilisée pour des problèmes de peau. Et finalement elle est aussi efficace sur les problèmes rhumatismaux."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :