1. / Se soigner
  2. / Phytothérapie
  3. / Huiles essentielles

Huiles essentielles : les conseils pour débuter

Les huiles essentielles, qu'on appelle aussi "extraits végétaux", ont le vent en poupe et peuvent trouver leur place dans votre pharmacie familiale si vous souhaitez soigner vos maux de manière naturelle. Mais leurs propriétés thérapeutiques s'accompagnent de certaines précautions d'usage. Voici les huiles essentielles incontournables et les conseils de nos spécialistes pour vous aider à bien les utiliser.

Rédigé le , mis à jour le

Huiles essentielles : les conseils pour débuter
Huiles essentielles : les conseils pour débuter
Sommaire

Les recommandations de Julien Kaibeck, aromatologue

Les trois huiles essentielles indispensables de la pharmacie familiale selon Julien Kaibeck, aromatologue au Collège d'aromathérapie Dominique Baudoux

Lavande aspic
Ravintsara
  • L'huile essentielle de lavande aspic (lavandula spica)

Légèrement camphrée, cette lavande est autant réputée pour ses propriétés antiseptiques que pour sa capacité à atténuer les crampes musculaires. On l'utilise diluée dans une huile végétale pour un massage du dos ou de la nuque, mais aussi pour le soin du visage en cas de peau à problèmes (acné, séborrhée...). Pour le corps, comptez 10 gouttes d'huile essentielle dans une cuillère à soupe d'huile végétale. Pour le visage, limitez-vous à deux gouttes par cuillère à soupe.

La lavande aspic est également une précieuse alliée en cas de brûlures domestiques, de coups de soleil ou d'irritations cutanées. Dans ce cas, elle s'applique diluée à 50 % dans une huile végétale douce après avoir refroidi à l'eau fraîche la zone à traiter. Elle n'est pas utilisable par les femmes enceintes, ni par les enfants en dessous de 6 ans.

  • L'huile essentielle de ravintsara (cinnamomum camphora)

Grande alliée de l'hiver, l'huile essentielle de ravintsara aide à traverser la saison froide sans encombre. On la diffuse dans l'air pour assainir la maison ou le bureau. On utilise pour cela 15 gouttes par jour dans un diffuseur électrique à froid. Pour pratiquer une friction visant à stimuler l'immunité et à prévenir la contagion, on peut appliquer deux gouttes d'huile essentielle de ravintsara pure sur les poignets et les voûtes plantaires tous les matins pendant toute la saison.

Pour un enfant en dessous de 6 ans, on dilue l'huile essentielle à 10 % seulement dans une huile végétale avant l'application.

En cas de refroidissement, les adultes peuvent aussi prendre deux gouttes d'huile essentielle de ravintsara dans une cuillère de miel, et ce trois fois par jour jusqu'à amélioration. Il n'y a pas de contre-emploi avec les médicaments ou les antibiotiques, au contraire. Seules les femmes enceintes éviteront la prise d'huiles essentielles par voie orale.

  • L'huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita)

Antalgique, anti-virale, carminative (qui permet d'évacuer les gaz intestinaux), on prête à l'huile essentielle de menthe poivrée beaucoup de propriétés. En cas de céphalée passagère, on peut appliquer une goutte de cette huile essentielle pure sur chaque tempe pour ressentir un soulagement presque immédiat.

Sur le zona, on l'utilise en applications répétées et fortement diluées. Si l'on digère mal ou que les ballonnements sont présents après chaque repas, la prise d'une à deux gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée sur un comprimé neutre à avaler ou dans un peu de miel est également conseillée. Cette huile essentielle ne convient pas aux femmes enceintes, ni aux enfants de moins de 6 ans.

Les recommandations du Dr Jacques Labescat, phytothérapeute

Les recommandations du Dr Jacques Labescat, phytothérapeute et auteur de "En forme toute l'année grâce aux plantes" (éditions Ulmer)

Menthe poivrée
Mandravasarotra ou Saro

Toutes les huiles essentielles sont déconseillées chez les enfants de moins de 6 ans, les femmes enceintes ou allaitantes. Evitez l'automédication et prenez-les sur prescription d'un médecin ou sur les conseils d'un professionnel de santé. Ne les prenez jamais pures.

  • L'huile essentielle de mandravasarotra ou saro

Elle est produite à partir d'un arbre malgache, son nom signifie "arbre qui éloigne le mal". On utilise l'huile essentielle de mandravasarotra ou saro comme stimulant des défenses immunitaires, anti-viral et anti-bactérien par voie orale. Mélangez une goutte dans une cuillère à café de miel, d'huile végétale ou d'eau chaude, deux à trois fois par jour.

L'huile essentielle de mandravasarotra ou saro est aussi un antalgique, à utiliser en application locale contre les douleurs articulaires et musculaires. Vous pouvez vous masser avec une à deux gouttes d'huile essentielle mélangée dans une demi cuillère à café d'huile végétale.

  • L'huile essentielle de menthe poivrée

L'huile essentielle de menthe poivrée s'utilise contre les migraines en application locale. Massez-vous les tempes avec une à deux gouttes mélangées dans une demi cuillère à café d'huile végétale.

Par voie orale, elle est stimulante sans être excitante. Prenez une goutte d'huile essentielle mélangée dans une cuillère à café de miel, deux à trois fois par jour. Vous pouvez aussi mélanger une goutte à de l'eau chaude comme une infusion.

  • L'huile essentielle de lavande

L'huile essentielle de lavande est efficace pour le sommeil et comme régulateur du système nerveux, utilisée en massage du plexus, avec une à deux gouttes d'huile essentielle mélangées dans une demi cuillère à café d'huile végétale. Elle peut également être utilisée en diffusion par aérosol.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

  • Pranarom
    Fiches descriptives de ces huiles essentielles et des 45 huiles essentielles les plus utilisées

Livres :

  • En forme toute l'année grâce aux plantes
    Dr Jacques Labescat
    Ed. Eugen Ulmer, août 2012
  • Guide pratique d'aromathérapie familiale et scientifique
    Dominique Baudoux
    Ed. Amyris, décembre 2008

  • L'aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles
    Dominique Baudoux
    Ed. Amyris, octobre 2008