1. / Se soigner
  2. / Chirurgie
  3. / Chirurgie cardiovasculaire

Opération de Bernie Sanders : comment répare-t-on une artère bouchée ?

Le sénateur et candidat à la présidentielle américaine de 78 ans a subi une angioplastie pour réparer une artère bouchée. Cette intervention a été complétée par la pose de stents pour maintenir les parois de l'artère écartées.

Rédigé le

Opération de Bernie Sanders : comment répare-t-on une artère bouchée ?
Crédits Photo : Creative Commons / Phil Roeder

En quoi consiste l’opération de Bernie Sanders ? Le sénateur et candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine de 2020, âgé de 78 ans, a subi une intervention pour une artère bouchée. La procédure, appelée angioplastie, a consisté à dilater l'artère bouchée grâce à l'introduction d'une sonde dans l'artère au niveau de l'aine ou du poignet, à la remonter jusqu'au coeur puis à gonfler un ballonnet dans l'artère bouchée pour rétablir la circulation..

Dans le cas de Bernie Sanders, comme de nombreux autres patients, elle s'est doublée de la pose de deux stents, des prothèses vasculaires qui maintiennent écartées les parois de l’artère touchée.

Des ressorts métalliques de quelques millimètres de diamètre

Tout commence le 1er octobre 2019, "lors d'un événement de campagne" à Las Vegas, quand "le sénateur Sanders ressent une gêne thoracique". Les examens médicaux réalisés immédiatement révèlent alors une "artère bouchée".

Pour la réparer, les médecins ont déposé deux stents dans cette artère. Ces dispositifs se présentent sous la forme de petits ressorts en métal de quelques millimètres de diamètre et de un ou plusieurs centimètres de long. Déposés dans une artère pour en écarter les parois, les stents permettent de rétablir une bonne circulation sanguine.

En pratique, pour placer les stents, les médecins introduisent une sonde et un cathéter via une artère, généralement l’artère fémorale, pour atteindre ensuite la zone d’intervention et y déposer le ou les stent(s). L’angioplastie peut avoir lieu sous anesthésie locale.

A lire aussi : Cathéter, stent : une fabrication de haute précision

"J’ai la chance d’être bien soigné"

Quelques heures après l’intervention, l'énergique septuagénaire indépendant a refait surface sur Twitter, montrant qu'il ne se laisserait pas abattre par ce contretemps et qu'il l'utiliserait même en appui de ses thèmes de campagne. "Je me sens bien. J'ai la chance d'être bien soigné et d'avoir de formidables médecins et infirmiers pour m'aider à récupérer", a-t-il tweeté. "Aucun d'entre nous ne peut prévoir quand il sera confronté à une urgence médicale. Et personne ne devrait redouter d'être ruiné dans pareil cas. Sécurité sociale pour tous !"

D’autres candidats septuagénaires

Doyen des candidats démocrates qui espèrent chasser Donald Trump (73 ans), de la Maison Blanche en novembre 2020, Bernie Sanders s’est jusqu’ici maintenu dans le peloton de tête pour l'investiture démocrate, avec deux autres septuagénaires, l'ancien vice-président Joe Biden (76 ans) et la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren (70 ans). Son équipe a indiqué le 2 octobre qu'il annulait tous ses rendez-vous "jusqu'à nouvel ordre", mais avait "bon moral". Il est le premier candidat à devoir suspendre sa campagne pour raison de santé.


Reportage "Comment sont placés les stents" diffusé dans le Magazine de la Santé - Attention, images d’intervention chirurgicale.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr