1. / Se soigner
  2. / Chirurgie
  3. / Anesthésie

Chirurgie : une opération se poursuit malgré une anesthésie inefficace

Un patient de 94 ans opéré de la carotide, alertant de la vive douleur qu’il ressentait malgré l'anesthésie, a continué à être opéré par son médecin, rapporte le Journal de Saône-et-Loire.

Rédigé le

Chirurgie : une opération se poursuit malgré une anesthésie inefficace
Chirurgie : une opération se poursuit malgré une anesthésie inefficace

L’affaire relatée par le Journal de Saône-et-Loire remonte au 24 janvier dernier. André Garnier, 94 ans, est admis au service de chirurgie viscérale de Chalon-sur-Saône, pour une opération des carotides (vaisseaux qui assurent notamment l’apport d’oxygène au cerveau), jugée nécessaire après deux accidents vasculaires cérébraux.

La diminution du diamètre des carotides liée au développement plaques d'athéromes (sténose de la carotide) est fréquente, puisqu’elle concernerait près d’une personne de plus de 65 ans sur 10. En limitant l’oxygénation du cerveau – parfois totalement – elles peuvent entraîner des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou des accidents ischémiques transitoire.

Cette opération se réalise normalement sous anesthésie locale, notamment pour permettre un dialogue avec le patient et vérifier la bonne oxygénation de son cerveau. En dépit de l’injection de l’anesthétique, André Garnier ressent la douleur dès la première incision. "J’ai carrément hurlé : « Ça va pas ! Arrête tu me fais mal nom de… ! »" a relaté le nonagénaire. Une seconde anesthésie se révèle tout aussi inefficace.

Dans une telle situation – extrêmement rare – l’intervention peut être soit interrompue soit être poursuivie sous anesthésie générale. Mais André Garnier explique que son chirurgien a simplement décidé de "continuer le travail commencé".

Aucune explication n’aurait été donnée au patient à la suite de cette opération dans la douleur. Aucune excuse n’aurait non plus été présentée par l’hôpital, qui a confirmé à la presse avoir reçu un courrier du patient "et prendre en compte la réclamation". Le service de relations publiques de l’hôpital n’était pas à même de répondre à nos sollicitations ce 19 février.

L'endartériectomie carotidienne est une intervention fréquente et peu invasive. Attention, images de chirurgie : la partie qui bouchait l'artère est progressivement retirée.

 

la rédaction d’Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus