"Piles bouton : que faire en cas d'ingestion ?", chronique du Dr Anthony Chauvin, médecin urgentiste, du 4 octobre 2018
"Piles bouton : que faire en cas d'ingestion ?", chronique du Dr Anthony Chauvin, médecin urgentiste, du 4 octobre 2018

Piles bouton dans les jouets : comment réagir en cas d'ingestion ?

Les piles bouton, entrées par millions dans les foyers avec les jouets de Noël, sont un danger mortel si elles sont avalées par les enfants: en 20 ans, elles ont causé six morts et 51 accidents graves, a averti vendredi le ministère de la Santé. Quels sont les risques en cas d'ingestion d'une pile bouton et que faut-il faire ? Le Dr Anthony Chauvin, médecin urgentiste, nous donne des explications.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Ces accidents concernent surtout les enfants de 1 à 3 ans, c'est-à-dire les petits ayant développé la préhension et portant tout à la bouche. Les conséquences peuvent être dramatiques. Heureusement, le nombre d'accidents est faible, moins de 100 par an en France mais en constante augmentation et ce, en raison de la miniaturisation des jouets ou des appareils électroniques. Les enfants enlèvent ces piles des télécommandes ou des jouets, les sortent de leur emballage ou avalent ces piles qui traînent à leur portée.

A lire aussi : Un enfant de 2 ans meurt suite à l'ingestion d'une pile-bouton

Quels sont les risques en cas d'ingestion d'une pile bouton ?

En cas d'ingestion d'une pile bouton, le risque auquel on pense en premier lieu à l'obstruction des voies aériennes et à l'étouffement. Mais il faut aussi penser à la fixation de la pile au niveau des muqueuses. La pile n'est pas une simple pièce de monnaie. La pile en elle-même n'est pas dangereuse, mais elle peut se coller sur les parois œsophagiennes ou dans l'estomac, ce qui est particulièrement dangereux.

Cet accident de la vie courante peut tourner au drame en raison du risque d'asphyxie et parce que les composants chimiques de ces piles qui se retrouvent à l'intérieur de l'organisme peuvent être mortels. Ils libèrent des substances extrêmement toxiques.

Une fois ingérée, si la pile reste coincée dans l'oesophage, elle peut diffuser ses ingrédients, lesquels brûlent la muqueuse et provoquent des lésions très rapidement. En deux heures, elle peut provoquer des symptômes sévères pouvant aller jusqu'à la perforation. Une fois ce stade atteint, il faut alors avoir recours à une chirurgie lourde de reconstruction.

A lire aussi : Piles bouton : du miel en urgence ?

Que faire en cas d'ingestion d'une pile bouton ?

En cas d'ingestion, il faut se rendre aux urgences ou appeler les secours, le 15, car il s'agit d'une urgence. Le délai est très court pour agir, en moyenne deux heures. Le diagnostic peut facilement être porté aux urgences grâce à une radiographie. Si la pile est haute et située sur l'oesophage ou l'estomac, on réalise alors une fibroscopie pour retirer la pile. En revanche, si la pile a déjà dépassé l'estomac, il faut attendre son évacuation par les voies naturelles et évaluer les conséquences. On hospitalise donc systématiquement le patient.

A lire aussi : Parents, attention aux "piles bouton" !

Des consignes à respecter

Le meilleur moyen d'éviter un tel accident est de respecter quelques consignes :

  • être vigilant et ne pas laisser traîner des piles dans les tiroirs ou tables basses ;
  • ne pas montrer aux enfants comment changer les piles dans les télécommandes des téléviseurs par exemple ;
  • tout jouet doit être certifié NF ou CE. Cela signifie que le compartiment des piles doit être vissé, de manière à ce qu'il soit impossible pour un enfant de l'ouvrir seul.
     

Si vous avez un doute sur le fait que votre enfant ait avalé ou non une pile, n'hésitez pas à vous rendre aux urgences. Il ne faut pas tenter de faire vomir l'enfant, ni de le faire boire... Les composants chimiques provoqueraient des lésions supplémentaires lors d'un vomissement. Si vous entendez tousser votre enfant et que vous le retrouvez avec la télécommande ouverte, même s'il respire bien, cela ne veut pas dire qu'il n'a pas ingéré une pile. On se rend alors directement aux urgences. Mieux vaut réaliser une radiographie pour rien qu'avoir une catastrophe.