Santé des gens de mer : la formation médicale des futurs capitaines

En mer, s'il n'y a ni médecin ni personnel médical dédié à bord, c'est le commandant du bateau qui a la responsabilité médicale de son équipage. Et si les plaisanciers n'ont aucune obligation, les capitaines de la marine marchande sont obligés de suivre une formation médicale spécifique pour pouvoir venir en aide à leurs coéquipiers et passagers en pleine mer. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les futurs commandants de la marine marchande doivent suivre une formation médicale durant laquelle ils sont confrontés à plusieurs exercices, comme le sauvetage d'un homme tombé à la mer. Manoeuvrer le bateau, trouver le disparu, mais aussi préparer l'infirmerie de bord... Le capitaine doit tout organiser pour ramener la personne à terre en vie et en bonne santé.

Lors d'une navigation au large, loin de côtes et de tout médecin, c'est le capitaine qui devra lui-même procéder aux premiers secours. Pour le guider, un médecin des gens de mer lui indiquera par téléphone la procédure à suivre.

Pour pouvoir devenir les mains du médecin, les étudiants de l'école nationale supérieure maritime reçoivent une formation médicale. Et si la théorie se passe à l'école, pour la pratique ils doivent se rendre à l'hôpital. Lors d'un stage en milieu hospitalier de quarante heures environ, les futurs commandants doivent apprendre à mettre en place un champ stérile, à pratiquer une anesthésie locale, ou encore à suturer une plaie.

En fonction de son usage et de sa zone de navigation, chaque navire est équipé d'une dotation médicale spécifique. En France, on compte environ 3.000 accidents du travail maritimes chaque année pour 30.000 marins. C'est le métier le plus à risque avec celui de bûcheron.

L'infirmerie des navires est pleine de médicaments de toutes sortes. Le médecin est autorisé à les donner sur prescription du médecin des gens de mer. Depuis quelques années, on peut même réaliser des examens cardiaques à bord de certains navires commerciaux. Pour que les capitaines restent capables d'endosser leurs responsabilités médicales des années après leur diplôme, un stage de remise à niveau est obligatoire. Ils doivent le valider tous les cinq ans.

VOIR AUSSI