Ex-espion russe empoisonné : quel est l'agent toxique utilisé ?

L'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille auraient été attaqués avec un gaz toxique redoutable mis au point dans les années 40.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Onze jours après les faits, Sergei Skripal et sa fille sont toujours dans un état critique et les informations délivrées par les médecins anglais sont rares. Officiellement, on ne sait toujours par quel poison est incriminé. Mais pour le Pr Frédéric Baud, toxicologue à l'hôpital Necker-Enfants malades (AP-HP), il n'y a aucun doute : il s'agirait d'un ancien produit classé comme arme chimique depuis la Seconde guerre mondiale, appelé le soman. "Deux gouttes de soman suffisent pour tuer une personne. C'est un produit qui se caractérise par le fait qu'il est résistant aux traitements que l'on a pour ces intoxications", explique-t-il.

Si l'agent double et sa fille sont encore en vie, c'est certainement parce qu'ils ont été aspergés d'une très petite quantité de gaz. Quelques secondes après avoir inhalé le soman, ils ont certainement été pris de convulsions tout en ayant le souffle coupé. Deux effets propres à la famille des poisons neurotoxiques.

"Ils vont entraîner une insuffisance respiratoire aiguë en rétrécissant le calibre des bronches, en les obstruant par des sécrétions et en paralysant le diaphragme. Avec ça, vous n'avez aucun moyen de renouveler votre air alvéolaire", avance le Pr Frédéric Baud. La victime va se retrouver en insuffisance respiratoire sévère, ce qui peut conduire à la mort par asphyxie.

Serguei Skripal et sa fille ne devraient pas se réveiller de ce coma, sauf si les médecins anglais ont découvert un traitement efficace contre le soman, l'un des poisons les plus dangereux au monde.