Pains de mie, biscottes, toasts : comment choisir les moins pires ?

Une grande majorité des produits de panification vendus en France n’ont pas changé leur recette depuis 2019, et affichent des profils nutritionnels toujours "médiocres", alerte une enquête de la CLCV.

Alexis Llanos
Rédigé le
Sont principalement concernés les biscottes nature, crackers de table, pains grillés/toasts complets dont le Nutri-Score va de A à E
Sont principalement concernés les biscottes nature, crackers de table, pains grillés/toasts complets dont le Nutri-Score va de A à E  —  Shutterstock

De nombreux produits de panification n’ont pas suffisamment amélioré leurs recettes depuis 2019, malgré des quantités de sucresel ou additifs encore trop importantes. C'est ce que révèle une enquête de l’association nationale de défense des consommateurs et usagers Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV) publiée ce lundi 20 mai.

Pire, ces marques utilisent une profusion d’allégations nutritionnelles et santé sur des produits “dont la consommation est pourtant à limiter” déclare l'association dans son communiqué de presse publié en complément de son enquête. L’association a ainsi étudié “la consommation et les emballages de 1740 produits de panification” de qualité variable entre 2019 et 2024, en s'appuyant sur les données de l’Observatoire de l’alimentation Oqali.

Le Nutri-Score seulement affiché sur 57 % des marques

“Pour la majorité des produits, nous avons constaté que les recettes ne se valent pas au sein d’une même famille”, selon la CLCV. Sont principalement concernés les biscottes nature, crackers de table, pains grillés/toasts complets dont le Nutri-Score varie de A à E.

“Le Nutri-Score est un outil essentiel aux consommateurs pour comparer des produits similaires et faire un choix éclairé” rappelle la CLCV. Cependant, “aujourd’hui, ce n’est plus possible” regrette-t-elle. En effet, sur les 148 marques étudiées, le Nutri-Score n’était affiché que sur 57 % des produits. 

Un marketing "santé" douteux

Mais ce n'est pas tout : la plupart des marques de l’échantillon présentaient un marketing “santé” en affichant des mentions telles que “pauvre en sel”, "réduit en sucre" ou encore “sans additifs. Mais beaucoup se sont révélées avoir en réalité “des profils nutritionnels médiocres” selon l'association.

En particulier, sur les 51 références étudiées qui affichaient une allégation positive, dont faisaient partie des biscottes complètes, crackers de table, pains grillés ou encore galettes soufflées, 67 % possédaient un Nutri-Score entre C et E et 69 % contenaient des additifs ou assimilés.

À lire aussi : Biscotti : la recette de biscuits anti-gaspi de Raphaël Haumont

Toujours vérifier la liste des ingrédients

“Le consommateur doit rester vigilant et vérifier la liste des ingrédients” recommande la CVLC. Celle-ci rassure cependant les consommateurs en précisant que sur l’échantillon étudié, il existait tout de même “des produits avec un profil nutritionnel équilibré et sans additif”.

La CLCV constate toutefois quelques améliorations depuis 2019. Ainsi, 25 % des produits ont amélioré leur recette en 2024, dont 16 % avec des évolutions suffisamment importantes pour améliorer leur Nutri-Score. L’huile de palme a été supprimée de 34 % des produits qui en contenaient en 2019, et 36 % d’entre eux (brioches, croissants, pains au chocolat) ont réduit leur nombre d’additifs.

Mais ces améliorations “s’accompagnent parfois de dégradations” déplore l’association. Si l’huile de palme a bien été supprimée et la quantité de sucre réduite dans des pains grillés au blé complet, “la proportion de farine complète et donc de fibre a en même temps diminué de 70%”.

Bientôt un Nutri-Score obligatoire ?

Devant ces résultats, la CLCV appelle les industriels à améliorer la qualité de l’offre de leurs produits, et aux pouvoirs publics à renforcer la réglementation à propos de l’utilisation de mentions nutritionnelles et de santé en interdisant leur apposition sur les produits de profil nutritionnel médiocre (Nutri-Score D et E).

Elle demande également à la Commission européenne de “rendre obligatoire le Nutri-Score en Europe dans les meilleurs délais”.

Le pain est-il bon pour la santé ?
Le pain est-il bon pour la santé ?  —  Le Mag de la Santé - France 5