1. / Maladies
  2. / Seniors
  3. / Maison de retraite

Faut-il supprimer les maisons de retraite ?

Des articles fleurissent un peu partout appellant à l’abolition pure et simple des maisons de retraite. Ces institutions de personnes âgées sont-elles si indignes, inadaptées et arriérées qu'on le dit ? Que faudrait-il améliorer et comment ?

Rédigé le , mis à jour le

Faut-il supprimer les maisons de retraite ?

En creusant les argumentaires et ce qui revient systématiquement, on entend et on lit beaucoup que "Les Français ne veulent pas y aller". Ils ne veulent pas aller en hébergement pour personnes lourdement dépendantes mais si on leur demande s’ils veulent aller en soins intensifs, vont-ils dire que ça leur fait envie ? Doit-on pour autant supprimer les soins intensifs  ? 

Une comparaison provocatrice ? 

Cela met en lumière l’aspect absurde de la question. On ne devient pas dépendant et isolé par choix. L’EHPAD n’est quasiment jamais un premier choix. 

Les mêmes personnes interrogées trouvent "Qu’il n’y a pas assez d’EHPAD", on est là en pleine ambivalence française. Autrement dit elles ont quand même conscience qu’en fin de vie, il faut dire ce qui est, on y reste relativement peu de temps (2,5 ans en moyenne), c’est peut-être une des seules solutions dans certaines situations médicales et avec de petits moyens . Il est faux de dire que c’est plus cher que le domicile car quand on nécessite une surveillance la nuit, cela revient évidemment beaucoup plus cher. 

Des avis négatifs sur les EHPAD 

Premièrement, il y a beaucoup de choses qui vont très mal en EHPAD  : 

Deuxièmement, la différence notable avec un service hospitalier, et c’est là que la comparaison avec les soins intensifs a ses limites, c’est que cela devrait être avant tout un lieu de vie avant d’être un lieu de soins. Comme les personnes y vont de plus en plus tard et de plus en plus malades, ce n’est pas facile de s’extraire du soin et ça vient en contradiction avec le premier point qui est la faiblesse des soins. 

Comme cela se fait dans beaucoup de villes européennes, il faut vraiment faire un effort colossal  : 

  • De fidélisation des équipes soignantes et de médicalisation.
  • De démédicalisation symbolique.
  • De souplesse pour s’adapter aux personnes accueillies.
  • D’ouverture vers les proches et de réintégration sociale dans la cité.
  • D’innovation pour démultiplier les alternatives (avoir une gamme plus riche de solutions).

Le village Alzheimer

Il y a aussi des exemples français comme le village Alzheimer dans les Landes qui va dans ce sens, même si le choix du nom est maladroit et va à contre courant de l’objectif affiché. On essaie justement de démédicaliser et on donne un nom de maladie au lieu ! À quand le village du cancer ou des insuffisants rénaux  ? 

Les EHPAD sont des lieux communs de vie et de soins où on mutualise les investissements humains pour que cela coûte moins cher aux familles et à la collectivité. Ce n’est donc pas complètement idiot. Beaucoup de progrès ont été fait mais la tâche est immense pour les rendre plus humains.  

Voir aussi sur Allodocteurs.fr