1. / Maladies
  2. / Poumons
  3. / Pneumonie

La légionellose progresse en France

Début février, une femme de 71 ans a été débarquée d’une croisière à Marseille, dans un état grave. Elle souffrait d'une infection pulmonaire provoquée par une légionellose, maladie d’origine bactérienne en forte augmentation depuis 2017.

Rédigé le

La légionellose progresse en France

Une pneumonie parfois accompagnée de maux de tête, de diarrhées ou de douleurs articulaires… C’est ce qu’entraîne la légionellose, une maladie, potentiellement mortelle, qui se transmet surtout en respirant de fines particules d’eau contaminées par une bactérie. Une infection respiratoire qui provoque souvent des hospitalisations et qui a causé 167 décès en 2018.

8% de mortalité

« Cette maladie est responsable essentiellement de pneumopathie d’hospitalisation c’est-à-dire que ce sont des formes souvent graves », explique le Dr Benjamin Davido, infectiologue, à l’Hôpital Raymond-Poincaré de Garches. « On sait qu’il y a 8% de mortalité et que la maladie touche préférentiellement, dans ¾ des cas, des gens qui ont des facteurs de  risques d’immunodépression que ce soit le cancer ou des maladies hématologiques et essentiellement, dans plus de 50% des cas, des gens qui sont tabagiques puisque ça crée des microlésions au niveau pulmonaire qui facilitent la contamination ».   

L’influence de la météo ?

En 2018, la légionellose a touché 2 133 personnes, soit une augmentation de 31% par rapport à l’année précédente.  

C’est au mois de juin que les contaminations ont été les plus nombreuses. L’une des hypothèses c’est l’influence de la météo à cette période avec des températures et des précipitations plus élevées que d’habitude, ce qui pourrait favoriser la survie des légionnelles. La majorité des infections restent inexpliquées, mais certains malades ont évoqué un voyage la plupart du temps en France.

Attention aux lieux fermés plusieurs mois

« Les gens se contaminent lors de déplacements car ils vont aller dans des endroits où les tuyaux d’eau ne sont pas utilisés, typiquement la douche qui n’a pas servi pendant 6 mois-1 an», conseille le Dr Davido. « On va ouvrir la douche et on va recevoir un aérosol de bactéries, un aérosol de légionnelles. Donc si on va dans un camping et qu’un circuit d’eau a été potentiellement peu utilisé, ce qu’il faut faire c’est ouvrir la douche, ne surtout pas se mettre sous cette douche et laisser couler l’eau pendant 5-6 minutes et ensuite on peut utiliser la douche sans aucun problème. »

Une fois le diagnostic posé, le traitement se fait avec des antibiotiques. Et comme la légionellose est une maladie à déclaration obligatoire, les médecins doivent signaler le cas auprès d’une agence régionale de santé.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr