1. / Maladies
  2. / Peau
  3. / Acné

La photothérapie dynamique, nouvelle piste thérapeutique contre l'acné

Dans la prise en charge de l'acné, le remède miracle n'a pas encore été trouvé, mais trois centres hospitaliers universitaires en France essaient de nouvelles techniques prometteuses. C'est le cas de la photothérapie dynamique, un traitement utilisé sur certains types de cancers de la peau comme les carcinomes, et aujourd'hui appliqué sur des indications d'acné sévère ou modérée. La photothérapie est encore "testée" et évaluée sur l'acné dans des indications précises.

Rédigé le , mis à jour le

Reportage de Mélanie Morin et Marc Lavastrou

Pour réaliser la photothérapie dynamique, la dermatologue applique dans un premier temps une pommade photosensibilisante sur les boutons du patient. Sa peau est ensuite protégée de la lumière par un pansement. Le temps de pose dure une heure et demie, un temps essentiel à la bonne pénétration du produit.

La séance de photothérapie peut ensuite débuter. Le médecin diffuse une lumière rouge pendant plusieurs minutes sur chaque zone concernée. Sous l'effet de la lampe, la bactérie à l'origine de l'acné est détruite empêchant ainsi le développement des boutons.

Les effets secondaires de ce traitement peuvent être une poussée d'acné inflammatoire, avec plus de boutons blancs qui surviennent, des croûtes peuvent aussi apparaître. Elles disparaîtront plusieurs jours après la séance de photothérapie.

Après la séance de photothérapie, le médecin applique au patient une pommade apaisante. Le patient devrait alors constater une diminution de son acné dans les trois semaines après le traitement. En moyenne, deux séances de photothérapie espacées d'un mois permettent d'obtenir de bons résultats.

Inutile de vous précipiter chez votre dermatologue, la photothérapie est encore à l'étude en milieu hospitalier et utilisée au cas par cas sur des acnés résistantes et très localisées. 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus