1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Angine

Angine virale ou bactérienne : les pharmaciens font le ''StreptoTest''

Les pharmaciens ont été habilités, par arrêté, à effectuer dans leurs officines le test permettant de dépister les angines à streptocoque A. Une façon de vérifier rapidement si une angine est d'origine bactérienne ou virale, et si vous avez besoin d'antibiotiques ou non.

Rédigé le , mis à jour le

Angine virale ou bactérienne : les pharmaciens autorisés à faire le ''StreptoTest'' - Photo © JPC-PROD - Fotolia.com

Les angines sont des infections de la gorge qui touchent chaque année plus de neuf millions de personnes. Celles-ci peuvent être d'origine virales ou bactériennes.

Un arrêté du 11 juin 2013, publié au Journal Officiel début juillet(1), autorise les pharmaciens à effectuer dans leur officine le test de dépistage des angines à streptocoque A (plus précisément, le streptocoque bêta-hémolytique de type A, responsable de 25 à 40% des angines chez l'enfant). Si le test s'avère positif, votre pharmacien vous invitera à consulter rapidement votre médecin généraliste, qui vous prescrira des antibiotiques.

Les autres souches bactériennes pouvant être à l'origine d'une angine (staphilocoques, pneumocoques...) ne seront pas testées. Comme nous l'explique le Dr Benoît Lamblin, médecin ORL, "le seul vrai danger de l'angine, ce sont les complications graves de l'angine à streptocoque A. En fait, l'objectif du traitement antibiotique proposé n'est pas tant de soigner l'angine que d'éviter la survenue de ces complications."

Un rhumatisme articulaire aigu peut en effet apparaître peu de temps après une angine par streptocoque A, de même que des infections rénales (néphropathies glomérulaires) et cardiaques (rétrecissement aortiques).

"Les autres formes d'angines bactériennes, comme les angines virales, ont presque toujours une évolution favorable", commente l'ORL. "Traiter les symptômes est généralement suffisant. Toutefois, dans certains cas rares, il est vrai que les angines bactériennes peuvent entraîner d'autres complications, comme des abcès, qu'il faut identifier par un examen clinique."

Selon Jean-Luc Audhoui, membre de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, l'autorisation faite aux pharmaciens de proposer le "StreptoTest" permettra surtout de faire "le premier tri" des patients qui doivent impérativement être traités par antibiotique. "Bien évidemment, nous ne nous substituons pas aux médecins. Dans tous les cas, nous demandons aux personnes qui viennent nous voir pour une angine depuis combien de temps ils souffrent, et si ils prennent déjà des médicaments. S'ils suivent un traitement classique depuis plus de 48 heures et souffrent toujours, nous les redirigeons vers un médecin, qui pourra effectuer un examen médical approprié." Des traitements antibiotiques spécifiques seront, le cas échéant, proposés par le médecin aux patients présentant ces complications, qui n'ont jamais d'origine virale. 

Reste à savoir si beaucoup de pharmaciens proposeront effectivement le test de dépistage du streptocoque A à leurs clients cet hiver, et si la disposition permettra de prendre en charge plus rapidement les malades.

 

(1) Erratum : Une coquille s'était glissée dans cet article. Nous avions écrit "Un arrêté publié le 11 juin 2013 au Journal officiel" au lieu de "Un arrêté du 11 juin 2013 publié au Journal officiel début juillet". (Correction du 22/01/2014)

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus